RTE a 1.700 km de lignes électriques en projet en mer

“Nous avons en tout 1.700 km de projets en mer. C’est bien un nouveau terrain d’action pour RTE”, a déclaré M. Muscagorry lors d’une conférence de presse à Caen.

L’entreprise prévoit ainsi deux nouvelles lignes entre la France et l’Angleterre dont une de 220 km entre dans le nord Cotentin et le sud ouest de l’Angleterre. Elle tranportera notamment la production hydrolienne envisagée pour 2021 au large de l’île anglonormande d’Aurigny.

DCNS a un projet de 300 mégawatts (MW) en tout, soit la consommation de 150.000 foyers, via 150 hydroliennes dans cette zone proche du raz blanchard, deuxième gisement hydrolien d’Europe avec un potentiel de 3.000 à 5.000 MW, selon RTE.

La mise en service de la ligne France Aurigny Grande-Bretagne (FAB) est envisagée “entre 2020 et 2022”. Son coût serait de 700 millions d’euros, financé à 50/50 par RTE et son partenaire britannique FabLink.

Côté terrestre, avec la mise en service de la ligne de 163 km Cotentin-Maine en 2013, RTE est en mesure de transporter 2.500 MW de ce potentiel hydrolien du raz Blanchard, selon M. Muscagorry.

Les deux fermes hydroliennes plus expérimentales de 5,6 MW et de 14 MW choisies par le gouvernement français dans ce même raz, seront, elles, directement reliées au réseau français sans passer par RTE.

RTE prévoit en outre une ligne entre le Calvados (est de Caen) et la côte sud de l’Angleterre au niveau de l’île Wight, avec une mise en service en 2020.

RTE a aussi des projets de lignes sous-marines entre la Bretagne et l’Irlande, entre la Galice et le golfe de Gascogne et entre les régions PACA et Languedoc-Roussillon (160 km).

Les six premiers parcs éoliens offshore prévus à partir de 2020 au large des côtes françaises entraîneront, eux, la construction de 10 à 20 km de ligne sous-marine chacun par RTE. La société va par exemple investir 150 millions d’euros dans le raccordement sous-marin du parc normand de Courseulles (450 MW).

Pour relever ces défis, RTE compte mettre à profit l’expérience tirée de “30 ans d’exploitation” de sa ligne actuelle entre la France et l’Angleterre et mise aussi sur “l’innovation technologique”, a précisé M. Muscagorry.

RTE gère 105.000 km de lignes comprises entre 63.000 et 400.000 volts.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE