Russie: l’ONU, « indignée » par la mort de Navalny, exige la « fin des persécutions »

Genève, 16 fév 2024 (AFP) – Le Haut Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme s’est dit « indigné » par la mort en prison d’Alexeï Navalny, le principal opposant à Vladimir Poutine, et a appelé à la « fin des persécutions » en Russie, dans un communiqué diffusé vendredi.

« Tous ceux qui sont détenus ou ont été condamnés à diverses peines de prison en raison de l’exercice légitime de leurs droits, notamment du droit à la liberté de réunion et d’expression pacifiques, doivent être immédiatement libérés et toutes les charges retenues contre eux doivent être abandonnées », exige encore le communiqué.

« Si quelqu’un meurt sous la garde de l’Etat on part du principe que l’Etat est responsable – une responsabilité qui ne peut être réfutée que par une enquête impartiale, approfondie et transparente menée par un organisme indépendant », souligne le Haut Commissariat, qui exhorte les autorités russes « à veiller à ce qu’une telle enquête crédible soit menée. »

La Russie a annoncé vendredi que l’opposant russe et adversaire numéro 1 de Vladimir Poutine était mort à 47 ans dans la prison de l’Arctique où il purgeait une peine de 19 ans.

Selon les services pénitentiaires russes (FSIN), Alexeï Navalny est mort après avoir eu un malaise soudain.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE