Six migrants morts, environ 120 autres secourus près de Catane

“Les cadavres ont été signalés par des employés d’un établissement balnéaire” à Plaia di Catania, près de la grande ville sicilienne, a indiqué à l’AFP un responsable de la capitainerie du port, en précisant que la découverte a eu lieu à l’aube.

Selon les enquêteurs, le bateau transportait environ 120 migrants, dont des femmes et des enfants en très bas âge.

“Nous sommes en train de transférer les passagers depuis le petit bateau de pêche où ils se trouvaient. Nous présumons qu’ils sont tous Syriens”, a ajouté le responsable contacté par l’AFP, qui n’a pas pu dire dans quel port les immigrants avaient initialement embarqué.

Des plongeurs des pompiers explorent le périmètre autour du bateau de pêche pour vérifier s’il n’y aurait pas d’autres victimes.

Selon les médias italiens, les six migrants décédés ne savaient pas nager et se sont noyés en tentant de gagner la rive quand le bateau de pêche qui les transportait s’est ensablé à 15 mètres du rivage. Ils ont été emporté au fond d’une sorte de canal de plusieurs mètres de profondeur.

Un autre groupe d’une centaine d’immigrés, essentiellement des familles syriennes, avait été secouru dans la nuit de mercredi à jeudi au large des côtes de la Calabre, la pointe de la botte italienne.

Ces immigrés étaient partis il y a deux semaines de Syrie et après avoir changé d’embarcation plusieurs fois, avaient été abandonnés sur un petit bateau de 11 mètres à la dérive.

A la faveur d’une mer calme, les arrivées d’immigrés clandestins se sont intensifiées ces derniers jours.

Beaucoup de naufrages ont lieu, les bateaux étant vieux et surchargés, et les passeurs abandonnant leurs passagers quand ils sont repérés par les garde-côtes italiens ou maltais.