Syrie: la Marine américaine revoit son dispositif

Le destroyer USS Mahan a quitté la Méditerranée orientale et “fait route vers Norfolk”, sont port d’attache sur la côte est américaine qu’il avait quitté fin décembre 2012, a confié cette responsable s’exprimant sous couvert de l’anonymat.

Demeurent donc sur zone quatre destroyers, l’USS Stout, le Gravely, le Ramage et le Barry, prêts à lancer leurs missiles de croisière Tomahawk contre des cibles en Syrie sur ordre du président américain.

L’US Navy garde secret le nombre de missiles Tomahawk que chacun de ces navires emporte, mais la plupart des analystes navals estiment qu’ils en transportent environ 45.

En temps normal, trois destroyers croisent en Méditerranée, sous responsabilité de la VIe flotte américaine, essentiellement pour une mission de défense antimissile.

Washington a par ailleurs déployé dans la zone un navire de transport amphibie, l’USS San Antonio.

Ce navire, qui n’est équipé que pour sa propre défense, peut en revanche effectuer des opérations d’évacuation à l’aide de ses hélicoptères et des Marines qui se trouvent à son bord.

Son déploiement intervient à l’approche de l’anniversaire des attentats du 11-Septembre et de l’attaque le 11 septembre 2012 contre le consulat américain de Benghazi (Libye), pour laquelle l’administration Obama a été vertement critiquée pour son manque d’anticipation et de réactivité.

Le groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Nimitz, qui se trouve actuellement dans l’ouest de l’océan Indien, a pour sa part été redirigé vers la mer Rouge qu’il devrait rejoindre dans “quelques jours”, selon cette responsable.

Un autre responsable a précisé que le groupe aéronaval n’avait “pas reçu de mission spécifique autre que d’être présent” dans la zone.

De fait, plus que les quelque 80 avions à bord du Nimitz, ses navires d’escorte pourraient le cas échéant plus que doubler les capacités en missiles Tomahawk à disposition des chefs militaires américains: le groupe aéronaval comprend quatre destroyers –l’USS Strockdale, le William-Lawrence, le Shoup et le Higgins– sans compter le croiseur lance-missiles Princeton.