Tunisie: décès d’un pêcheur en marge d’une manifestation

Les pêcheurs se sont rassemblés tard lundi soir au port de Sfax pour bloquer la sortie des bateaux de pêche en haute mer, déclenchant des affrontements avec les forces de la garde maritime, a expliqué à l’AFP une source portuaire, sous couvert d’anonymat.

Un des pêcheurs est tombé dans l’eau et décédé, mais “il n’a pas été possible de déterminer la cause” du décès, certains évoquant une mort par noyade et d’autres par balles. Le corps du pêcheur doit désormais être autopsié à l’hôpital régional de Sfax, selon la même source.

Selon un responsable du ministère de l’Intérieur s’exprimant lui aussi sous couvert d’anonymat, les manifestants ont tenté de s’introduire dans le poste de la garde et ont incendié des pneus, poussant les forces de l’ordre à tirer des gaz lacrymogènes pour les disperser.

Un pêcheur est alors tombé accidentellement dans l’eau et est décédé, a expliqué ce responsable.

Selon un témoin s’exprimant sur la radio Mosaïque FM, les forces de sécurité ont procédé à des tirs de sommation pour disperser les marins, furieux de l’arrestation de l’un de leurs camarades.

Aucun nouvel incident n’avait été signalé mardi matin.

En janvier, des heurts avaient déjà opposé pêcheurs et policiers, les marins ayant bloqué la voie maritime reliant Sfax, deuxième ville de Tunisie, aux îles Kerkennah.