Virus: pressions pour réintégrer le commandant révoqué d’un porte-avions américain

La pression pour que le capitaine de vaisseau Brett Crozier soit réintégré ne cesse de monter et plusieurs hauts responsables de l’US Navy se seraient même exprimés en faveur de cette solution.

Selon le porte-parole du Pentagone, Mark Esper a été briefé verbalement sur les résultats de l’enquête et attend de recevoir un rapport écrit pour prendre sa décision.

Cette affaire avait valu son poste au secrétaire à l’US Navy Thomas Modly, qui avait lui-même révoqué début avril le capitaine de vaisseau Brett Crozier.

La faute de ce dernier? Avoir tiré le signal d’alarme dans une lettre aux accents dramatiques pour faire évacuer son navire immobilisé à l’île de Guam dans le Pacifique, plusieurs cas de Covid-19 ayant été enregistrés à bord.

“Nous se sommes pas en guerre. Nos marins ne méritent pas de mourir”, avait-il écrit.

Sa hiérarchie n’avait pas apprécié que la lettre fuite dans la presse.

Plusieurs responsables politiques américains, notamment de l’opposition à Donald Trump, ont salué l’attitude de cet officier.

Lorsqu’il avait quitté le Theodore Roosevelt, le capitaine de vaisseau avait été longuement et chaleureusement acclamé par son équipage.

Environ 15% des marins du porte-avions ont été testés positifs, et l’un d’entre eux est mort.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE