Libye: destruction de trente tonnes de hashish

Le navire intercepté fin février dernier, au large de Tripoli, par les garde-côtes lybiens contenait en fait trente tonnes de hashish. Le Bab Bahr, long d’une trentaine de mètres qui – selon des sources autorisées – effectuait la navette entre le Maroc et l’Egypte, était surveillé depuis un mois par les autorités lybiennes. Un libyen, un égyptien, un tunisien et deux marocains ont été arrêtés à l’issue de l’interception. Les trente tonnes de hashish ont été brulées sur un quai du port militaire de Tripoli sous le controle des autorités.

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE