Armateurs de France conforte son engagement pour la protection des mammifères marins en Méditerranée

Outil informatique et collaboratif, ce dispositif permet le partage en temps réel des positions de cétacés à l’intérieur du sanctuaire de protection Pelagos, créé en 1999 entre la France, l’Italie et Monaco [1]. Connecté à un serveur situé à terre, qui centralise les données, il fournit une cartographie des alertes et la transmet par satellite aux navires concernés.

En mars 2013, Armateurs de France et l’association « Souffleurs d’Ecume » ont signé un partenariat renforcé pour la protection des mammifères marins de Méditerranée. Ce partenariat prévoyait l’équipement de cinq nouveaux navires en 2013. Avec trois nouveaux navires pour la SNCM, un pour Maritima et un autre pour Gazocéan, cet objectif est d’ores et déjà atteint, portant ainsi à dix le nombre de navires équipés sous pavillon français.

En l’absence de réglementation internationale, l’engagement des armateurs français est une démarche volontaire et sans contrepartie. Très attachés à réduire l’empreinte écologique du transport maritime, les armateurs français ont participé activement aux travaux du Grenelle de la mer puis à ceux de la conférence environnementale, en 2012 et 2013.

Armateurs de France parraine par ailleurs la conférence de Monaco (26 septembre 2013) sur la prévention des collisions en mer avec les cétacés, aux côtés de Souffleurs d’Ecume et des autorités française, italienne et monégasque.

La protection des grands cétacés s’inscrit dans un engagement plus global de la profession pour un transport maritime de qualité et respectueux de l’environnement. Cet engagement suppose le développement de technologies innovantes dont REPECT est un remarquable exemple, souligne Eric BanelL, Délégué Général d’Armateurs de France. Notre objectif est maintenant d’équiper tous les navires français amenés à traverser régulièrement le sanctuaire Pelagos.

+ d’information sur : www.sanctuaire-pelagos.org