Le Yacht Club de Monaco à la pointe des initiatives éco-responsables en faveur des océans

Dans le cadre de son projet « Monaco, capitale du Yachting » lancé en 2012, et sous l’impulsion de son président, le Prince Albert II, le Yacht Club de Monaco (Y.C.M) encourage toutes les initiatives pertinentes au service de la sauvegarde de l’environnement marin.

« Plus que jamais, nous devons construire notre avenir à travers un prisme éco-responsable. L’industrie du Yachting ne pourra pas évoluer si elle n’intègre pas le concept de développement durable dans chacune de ses initiatives, explique son Secrétaire Général, Bernard d’Alessandri, nous sommes les héritiers d’une longue tradition d’innovations avec, dès 1904, l’organisation des premiers meetings de canots automobiles qui permettaient de tester les dernières avancées technologiques. A nous de la perpétuer et de préparer le futur de cette industrie. ».

A l’occasion de la Journée mondiale de l’Océan, le Yacht Club de Monaco a tenu à rappeler trois grandes initiatives qui illustrent son engagement et plus largement celui de la Principauté, pour la préservation du milieu maritime.

La première est le Monaco Energy Boat Challenge qui veut favoriser l’ingénierie et la créativité de la nouvelle génération au service du développement de yachts éco-responsables. La 8ème édition aura lieu du 6 au 10 juillet prochain. Son ambition est de permettre aux acteurs de l’industrie et à la nouvelle génération d’ingénieurs de travailler ensemble et en open source sur des modes de propulsion alternatifs. Du 6 au 10 juillet, 32 équipes, 22 universités et 16 nationalités se retrouveront ainsi sur les quais et en baie de Monaco pour dévoiler au grand jour leurs dernières innovations en matière d’optimisation énergétique et de propulsion.

Crédit : Groupe Feretti

Seconde initiative, le Sea Index, un indice de référence pour évaluer les émissions de CO2 des super-yachts. Toujours dans l’objectif de positionner Monaco comme un pôle d’excellence et d’innovation dans le domaine de la grande plaisance, le Y.C.M., en collaboration avec Crédit Suisse, a créé en 2020 la Superyacht Eco Association et le SEA Index. Ce référentiel cible les yachts de plus de 40 mètres, en évaluant les émissions de CO2 des systèmes de propulsion et des générateurs. Pour pouvoir réduire les émissions, il est nécessaire en premier lieu de les évaluer. Une étape indispensable pour les armateurs, capitaines, chantiers navals et autres protagonistes qui souhaitent agir sur les performances environnementales des super-yachts. Disponible en ligne (www.superyachtecoindex.com), cet outil permet une évaluation rapide de l’empreinte carbone d’un yacht. Les certificats du SEA Index seront délivrés par Lloyd’s Register, un organisme indépendant et mondialement reconnu. Le SEA Index est notamment utilisé pour l’attribution annuelle des « La Belle ClasseExplorer Awards », décernés par le Prince Albert II, qui mettent à l’honneur les armateurs qui se sont distingués par leur engagement en faveur de la préservation de l’environnement marin, tant dans la conception de leur yacht d’exploration que lors de leur navigation.

CRÉDIT : MC.CLIC

Troisième initiative, le Smart Yachting & Marina rendez-vous qui se tiendra au Yacht Club de Monaco le 20 septembre prochain. Dans le cadre de sa certification « La Belle Classe Destinations », le Yacht Club entend accompagner le développement de marinas « nouvelle génération » pour accueillir les « green » yachts de demain. « C’est tout l’écosystème qui doit être mobilisé. Notre volonté est d’accompagner l’évolution non seulement pour la motorisation des yachts et les bonnes pratiques, mais aussi de s’assurer que ces unités pourront faire escale dans des marinas vertueuses », confirme le Secrétaire général du Y.C.M. Bénéficiant du soutien de la Fondation Prince Albert II et de Extended Monaco, le programme de transformation numérique mis en œuvre par le gouvernement de la Principauté, ce rendez-vous organisé par Monaco Marina Management, réunira les acteurs clés, investisseurs, promoteurs, industriels et innovateurs pour le développement de marinas éco-responsables, efficientes, attractives et pratiques, en plus d’être de véritables lieux de vie. Cette journée offrira des interactions de haut niveau entre les décideurs de l’ensemble de cet écosystème, désireux d’investir dans des innovations à la hauteur de leurs enjeux économiques et environnementaux. Les solutions innovantes les plus prometteuses seront mises à l’honneur pour faciliter leur adoption. La technologie dite « Smart », se mettant au service de la sauvegarde de l’environnement.

« En joignant les actes à la parole, ces initiatives démontrent que le Yacht Club de Monaco poursuit au quotidien sa mission de pédagogie et d’accompagnement de toutes les initiatives pour que la plaisance soit un fer de lance du développement durable » conclut Bernard d’Alessandri pour qui l’ensemble des acteurs du secteur doit se mobiliser pour préserver l’Océan.

Photo d’ouverture : Le Monaco Energy Boat Challenge. Photo : Carlo Boreinghi.

LE FIL INFO DE M&O