MBDA renforce sa présence en Europe en ouvrant un bureau permanent à Bruxelles

MBDA a inauguré le 9 novembre son nouveau bureau permanent à Bruxelles, qui va lui permettre de renforcer sa présence multinationale au plus près des institutions de l’Union européenne (UE) et de l’OTAN, afin de soutenir au mieux leurs initiatives visant à renforcer la coopération européenne en matière de défense.

« MBDA soutient pleinement l’objectif que se sont fixées l’UE et l’OTAN d’approfondir leurs initiatives en faveur de la coopération en matière de défense entre les pays participants, a déclaré Eric Béranger, CEO de MBDA. En tant que société européenne intégrée spécialisée dans le domaine de la défense, MBDA est un modèle de réussite unique. Avec nos 12 000 collaborateurs qui travaillent ensemble entre la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne, notre emprise européenne nous permet d’avoir la masse critique nécessaire pour être totalement compétitifs sur le marché mondial. Tout au long des vingt dernières années, MBDA s’est bâti un solide palmarès en matière de coopération internationale. Avec ce nouveau bureau, nous allons pouvoir apporter toute notre expérience et contribuer ainsi à faire aboutir l’agenda de la défense européenne dans ses dimensions UE et OTAN. Cet objectif européen passe nécessairement par la conduite de programmes de coopération, qui sont le véritable « moteur » de la création et de la consolidation, au sein de l’écosystème européen de champions de la défense d’envergure mondiale tels que MBDA ».

L’UE est en train de progresser rapidement, à travers toutes ses institutions, vers la réalisation de ses ambitions en matière de défense européenne. MBDA se situe au cœur de cette action, notamment en pilotant deux projets, axés sur des systèmes de missiles, qui sont menés dans le cadre de la Coopération structurée permanente (CSP) : BLOS (Beyond Line Of Sight ou Tir au-delà de la vue directe) et TWISTER (Timely Warning and Interception with Space-based TheatER surveillance, ou système d’alerte et d’interception avec surveillance des théâtres depuis l’espace). MBDA participe également très activement à un certain nombre d’initiatives menées dans le cadre de l’Action préparatoire sur la recherche en matière de défense (PADR – Preparatory Action on Defence Research) et du Programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense (EDIDP – European Defence Industrial Development Programme), programmes précurseurs du Fonds européen de la défense (FED), à présent opérationnel, et qui vont accélérer la collaboration pour le développement de nouvelles priorités capacitaires et compléter les financements nationaux sur des axes de développement, générateurs d’une grande valeur ajoutée européenne.

Avec sa nouvelle feuille de route stratégique pour 2030, l’OTAN va de son côté renforcer son rôle en tant que plateforme centrale pour les consultations transatlantiques dans le domaine de la défense. Les attentes de l’OTAN en matière de capacités et d’interopérabilité sont très fortes. La mise en place de cadres de collaboration, tels que l’initiative pour le développement de capacités de défense aérienne modulaire basée au sol (GBAD – Ground Based Air Defence), va aider à établir les exigences communes à prendre en compte pour répondre aux besoins opérationnels. Par ailleurs, la perspective de pouvoir disposer de nouveaux instruments budgétaires pour le développement de technologies de rupture hautement avancées (le Fonds pour l’innovation et l’Accélérateur d’innovation de défense pour l’Atlantique Nord ou « DIANA » (Defence Innovation Accelerator for the North Atlantic) de l’OTAN constituent, pour une société résolument tournée vers l’innovation comme MBDA, de très prometteuses opportunités.

Le bureau de représentation du groupe MBDA à Bruxelles est dirigé par Didier Gondallier de Tugny.

A propos du système BLOS :

La Commission européenne a sélectionné, en juin 2020, le projet LynkEUs, piloté par MBDA et coordonné dans le cadre du Programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense (EDIDP). Le projet LynkEUs constitue la première contribution technologique et industrielle à la réalisation des objectifs du projet capacitaire BLOS (Beyond Line Of Sight), mené dans le cadre de la Coopération structurée permanente (CSP) (projet approuvé en novembre 2018). Ce projet associe 16 partenaires et sous-traitants belges, chypriotes, estoniens, français et suédois et vise à définir un concept opérationnel initial pour le développement d’une capacité BLOS européenne. Il va également permettre d’identifier et d’expérimenter de nouvelles solutions émergentes susceptibles de contribuer aux évolutions futures de cette capacité opérationnelle.

Les concepts et essais réalisés au titre du projet PESCO BLOS contribueront au développement d’une famille de systèmes de missiles TAVD à retour image avec l’homme dans la boucle, basée sur le Missile Moyenne Portée (MMP), et totalement maîtrisés par l’industrie européenne.

De nouveaux projets d’amélioration de cette capacité et le développement de nouvelles fonctionnalités, telles que des systèmes d’engagement et d’entraînement collaboratifs, sont aussi parfaitement éligibles à un financement du Fonds européen de la défense (FED).

A propos de TWISTER :

Ce projet capacitaire, mené dans le cadre de la Coopération structurée permanente (CSP), a été validé en novembre 2019. Ce projet de défense antimissile européen implique déjà six Etats membres de l’UE (France, Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas et Finlande). Il porte en particulier sur le développement, avec le soutien du FED, d’un système d’interception endoatmosphérique européen ultra innovant devant permettre de contrer les menaces aériennes émergentes et complexes (missiles de croisière hypersoniques, planeurs hypersoniques, missiles balistiques manœuvrants) pour les décennies à venir.

L’Action préparatoire sur la recherche en matière de défense (PADR – Preparatory Action on Defence Research) et le Programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense (EDIDP – European Defence Industrial Development Programme)

MBDA participe activement aussi aux actions préparatoires du Fonds européen de la défense (FED). MBDA participe aux projets PADR suivants : TALOS (arme laser à énergie dirigée (DEW)), OCEAN 2020 (tenue de situation maritime), SALOMON (indépendance technologique), EXCEED (FPGA), OPTIMISE (PNT) et INTERACT (interopérabilité UxV). MBDA concourt par ailleurs aux projets EDIDP suivants : LynkEUs, FITS4TOP (plateforme d’entraînement au pilotage des avions de combat), FIRES (artillerie), ODIN’S EYE (alerte avancée depuis l’espace), JEY-CUAS(C-UAS), CARMENTA(système d’autoprotection) et AI4DEF (intelligence artificielle).

A propos de MBDA:

MBDA est le seul groupe européen de défense capable de concevoir et de produire des missiles et systèmes de missiles pour répondre à toute la gamme des besoins opérationnels présents et futurs des trois armées (terre, marine et air).

Fort de ses implantations dans cinq pays d’Europe et aux États-Unis, MBDA a réalisé un chiffre d’affaires en 2020 de 3,6 milliards d’euros et dispose d’un carnet de commandes de 16,6 milliards d’euros. Avec plus de 90 forces armées clientes dans le monde, MBDA est un des leaders mondiaux des missiles et systèmes de missiles. Au total, le Groupe propose une gamme de 45 programmes de systèmes de missiles et de contre-mesures en service opérationnel et plus de 15 autres en développement.

La société MBDA est codétenue par Airbus (37,5%), BAE Systems (37,5 %) et Leonardo (25 %).

Source : MBDA 

LE FIL INFO DE M&O