Chronique navale du 3 décembre

3 décembre 1775 : l’USS Alfred devient le premier navire à arborer le drapeau de la Grande Union (le précurseur du Stars and Stripes américain) ; le drapeau est hissé par John Paul Jones.

En mars 1776, il servit de vaisseau amiral au premier escadron américain, dirigé par le commandant en Chef de la marine continentale, le commodore Esek Hopkins. Avec l’escadron, elle a participé à la première opération de débarquement amphibie américaine à New Providence, aux Bahamas, pour capturer les forts pour les munitions et la poudre à canon indispensables. Le 6 avril, l’escadron a rencontré la frégate de la Royal Navy HMS Glasgow transportant des dépêches racontant le retrait britannique de Boston. Échappant habilement à la capture, la fuite de la frégate a permis au Commodore Hopkins d’être relevé. Le 8 mars 1778, alors qu’il revenait de France pour se ravitailler, Alfred fut engagé par les navires de la Royal Navy Ariadne et Ceres près de la Barbade. Finalement, se rendant, le navire Continental a été vendu aux Britanniques et a servi sous le nom de HMS Alfred jusqu’en 1782, date à laquelle il a été vendu. Au cours de son service dans la marine continentale, Alfred a capturé 12 navires de la marine royale britannique et des navires marchands.   

Un modèle d’ Alfred se trouve dans la section La Révolution américaine et l’Alliance française au Musée national de l’US Navy.    


3 décembre 1873 : lancement du cuirassé Richelieu.

Ses plans furent réalisés par l’ingénieur Berrier Fontaine et dérivaient de ceux de la classe Océan. La guerre franco-prussienne de 1870 interrompit sa construction. Il a été armé le 11 février 1876 et retiré du service en 1900.

  • Équipage : 676 hommes.
  • Longueur : 96,51 m
  • Puissance : 4200 ch
  • Propulsé par 2 machines à vapeur
  • 2 hélices
  • 2 049 m2 de voilure
  • 6 canons de 270 mm
  • 5 canons de 240 mm
  • 6 canons de 140 mm

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE