Sébastien Lecornu, ministre des Armées, au Shangri-La Dialogue à Singapour

Le ministre des Armées a participé au Shangri-La Dialogue, principal sommet sur les questions de sécurité et de défense en Indopacifique.

En marge du dialogue, le ministre s’est entretenu avec ses homologues japonais, singapourien, coréen et chinois.

Le Shangri-La Dialogue rassemble chaque année les ministres et acteurs de la défense de l’Indopacifique ainsi que de nombreuses délégations européennes. Il est organisé conjointement par le gouvernement singapourien et l’International Institute for Strategic Studies (IISS).

Le ministre s’est exprimé au cours d’une session plénière sur la gestion de crise dans un contexte de compétition stratégique, au cours de laquelle il a rappelé l’engagement de la France pour la coopération régionale en réponse aux crises ainsi qu’en faveur du droit international.

L’intervention du ministre a également permis de confirmer la volonté française d’approfondir ses échanges avec les structures de coopération et de défense de l’Asean defense ministers’ meeting plus (dit ADMM+) et de la réunion des ministres de la Défense du Pacifique Sud (SPDMM, en anglais).

En marge du dialogue, le ministre s’est entretenu avec quatre de ses homologues :

Ce premier entretien du ministre avec son homologue japonais Minoru Kihara a permis de réaffirmer l’attachement de la France à la coopération avec le Japon et d’appeler à une dynamisation des échanges bilatéraux, notamment à travers la concrétisation de l’accord d’accès réciproque (RAA), cadre juridique indispensable, mais aussi concernant le développement de la relation bilatérale dans les domaines cyber, spatial et en matière de coopération industrielle.

Lors de leur rencontre, le ministre et son homologue singapourien, le Dr Ng Eng Hen, se sont félicités des convergences de vue globales sur le Proche et Moyen-Orient avec des focus sur la situation à Gaza, l’Ukraine, ainsi que sur la situation en mer de Chine. Les deux ministres ont rappelé l’excellence de la relation de défense entre les deux pays. Le ministre singapourien a notamment remercié la France pour son accueil depuis 26 ans du 150e escadron sur la base aérienne 120 de Cazaux, ainsi que pour l’accueil d’une équipe médicale singapourienne à bord du PHA Dixmude pendant sa mission humanitaire au profit des blessés civils palestiniens en Egypte ainsi que du soutien technique à l’armée pour les missions de largage humanitaire au-dessus de Gaza. Enfin, le ministre français a exprimé le souhait que Singapour devienne un partenaire de référence pour la France dans le domaine de l’IA militaire en 2025.

Le ministre s’est entretenu pour la première fois avec son homologue coréen Shin Won-Sik. Ils ont pu souligner les convergences stratégiques sur les principaux enjeux de la région, notamment concernant la menace nord-coréenne. Ensuite, les deux ministres ont exprimé le souhait de développer davantage la relation bilatérale de défense dans une optique de renforcement de la posture dissuasive notamment dans les domaines capacitaire, spatial, cyber, IA. Le voyage d’étude de la promotion « Capitaine Goupil » de Saint-Cyr Coëtquidan en Corée en juillet prochain a également été mentionné.

Le ministre des Armées s’est entretenu avec son homologue chinois, l’amiral Dong Jun. Cette première rencontre entre les deux ministres qui s’inscrit dans le cadre des 60 ans de relation diplomatique entre la France et la Chine a permis de revenir sur le bon fonctionnement et l’utilité du canal de communication militaire récemment établi entre l’état-major interarmées de la zone Asie-Océan Pacifique (ALPACI) et le commandement chinois du Théâtre Sud. Cet entretien a permis d’évoquer également les relations entre forces armées françaises et chinoises basées à Djibouti ainsi que les responsabilités partagées par les deux puissances nucléaires en matière de lutte contre la prolifération.

Sources et image : Ministère des armées

Marine & Oceans
Marine & Oceans
La revue trimestrielle MARINE & OCÉANS est éditée par la "Société Nouvelle des Éditions Marine et Océans". Elle a pour objectif de sensibiliser le grand public aux principaux enjeux géopolitiques, économiques et environnementaux des mers et des océans. Informer et expliquer sont les maîtres mots des contenus proposés destinés à favoriser la compréhension d’un milieu fragile.   Même si plus de 90% des échanges se font par voies maritimes, les mers et les océans ne sont pas dédiés qu'aux échanges. Les ressources qu'ils recèlent sont à l'origine de nouvelles ambitions et, peut-être demain, de nouvelles confrontations.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.