Brittany Ferries: grève à bord du Normandie (Ouistreham/Portsmouth)

« Pour faire suite au mouvement de grève qu’il y avait eu la semaine dernière avec l’autre équipage, la bordée embarquante du Normandie a décidé de poursuivre le mouvement et voté une grève de 18 heures », a indiqué à l’AFP Yvon Rieux, délégué CFDT équipages à la Brittany Ferries.

Le départ du navire était prévu à 16H30 depuis le port de Ouistreham, où la compagnie assure jusqu’à trois départs par jour. M. Rieux a justifié ce mouvement de grève par des « conditions de travail très difficiles à bord », en raison notamment de l’intensité des rotations des navires sur la ligne.

« La pénibilité de la ligne était compensée par un taux d’acquisition repos/congés différent des autres lignes. Mais, il y a deux ans, la direction a décidé de façon unilatérale de supprimer cette compensation », a expliqué le syndicaliste. « Les gars ont dit raz-le-bol », a-t-il poursuivi, assurant que d’autres mouvements de grève pourraient suivre « si la direction n’accepte pas de compenser cette pénibilité ».

La semaine dernière, le deuxième équipage du navire avait suivi une grève de 48h.

La direction de la compagnie bretonne n’était pas joignable dans l’immédiat.

Fondée en 1972, la Brittany Ferries transporte annuellement quelque 2,6 millions de passagers, dont 85% de Britanniques, ainsi que 800.000 véhicules et 200.000 poids-lourds, entre la France, l’Angleterre, l’Irlande et l’Espagne. Son siège se trouve à Roscoff (Finistère).

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.