Corée du Nord: la Chine enquête sur une potentielle violation des sanctions

Le Japon affirme qu’un de ses avions patrouilleurs militaires, escorté par un navire, a observé cette scène la semaine dernière en pleine mer, à environ 250 km au large de la ville chinoise de Shanghai (est).

Il s’agit du troisième incident de ce type depuis le début de l’année rapporté par Tokyo.

Le Conseil de sécurité de l’ONU impose des sanctions économiques contre la Corée du Nord en raison de son programme de missiles balistiques et d’armes nucléaires.

“La Chine attache une grande importance à cette affaire et mène actuellement une enquête à ce sujet”, a indiqué jeudi Geng Shuang, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

“Les autorités (chinoises) compétentes ont récemment émis une note exigeant l’interdiction formelle de toute contrebande de navire à navire, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse régulière.

Cet incident intervient alors que les jeux Olympiques d’hiver en Corée du Sud ont favorisé une détente spectaculaire entre les deux Corées, avec la participation d’une délégation de hauts responsables nord-coréens à Pyeongchang.

Le ministère japonais des Affaires étrangères a indiqué mardi que sa marine avait observé “le Yu Jong 2, un tanker battant pavillon nord-coréen, bord à bord avec un petit bâtiment de nationalité inconnue”.

Quatre caractères chinois se lisant “Min Ning De You 078”, ce qui signifie “province du Fujian, ville de Ningde, pétrolier 078”, étaient inscrits sur la coque de ce bateau non identifié.

“Après une évaluation complète (de la scène), le gouvernement japonais soupçonne fortement qu’ils ont réalisé des transferts entre navires” interdits par les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, a ajouté le ministère qui a rapporté l’incident à l’ONU et aux pays concernés.

Le Japon a déjà signalé à deux reprises cette année un soupçon d’échange de cargaison, toujours en mer de Chine orientale, entre un tanker nord-coréen, le Rye Song Gang 1, et d’autres navires.

Le Rye Song Gang 1 fait partie de la liste de bateaux dont l’accès aux ports mondiaux a été interdit par l’ONU.