Des touristes chinois critiqués pour leur manque de respect de la faune marine

Sur des images publiées en ligne figure un groupe de plongeurs en visite dans une île des Paracels — un archipel de la mer de Chine méridionale que revendique aussi le Vietnam –, qui ont prélevé au fond de l’eau des oursins et des étoiles de mer.

Certains clichés montrent des oursins en train d’être cuits pour être consommés. Sur d’autres, les vacanciers se vantent d’avoir dégusté des bénitiers géants, des gros mollusque bivalves qui sont protégés car en danger d’extinction.

“Est-ce ainsi qu’on doit faire la promotion du tourisme aux Paracels?”, s’est indigné un internaute sur Sina Weibo, l’équivalent de Twitter en Chine.

“Pourriez-vous épargner au moins un endroit du territoire chinois?”, a plaidé un autre, tandis que ces dernières semaines en Chine a été relancé un débat sur les mauvaises manières présumées des touristes chinois, de plus en plus nombreux à se rendre sous les tropiques.

Cette controverse rappelle celle qui a éclaté en juin après la mort d’un dauphin, mort sur une plage de l’île chinoise de Hainan après que des touristes l’avaient sorti de l’eau pour poser le temps d’une photo.