Fret transmanche: soupçons d’entente entre DFDS et P&O

Paris, 25 nov 2021 (AFP) – L’Autorité de la concurrence française a annoncé jeudi qu’elle soupçonnait les compagnies maritimes danoise DFDS et britannique P&O de s’être indûment entendues pour se répartir des clients de leur transport de fret transmanche.

Les “griefs” notifiés aux entreprises par le rapporteur général de l’Autorité découlent d’investigations lancées après que DFDS et P&O ont annoncé le 25 mai “avoir conclu un accord mutuel d’affrètement d’espace pour leurs navires actifs sur la ligne Calais-Douvres”, visant la clientèle des transporteurs routiers, a précisé l’instance dans un bref communiqué.

Ses services “ont procédé à une analyse approfondie du contenu et de l’étendue de la coopération envisagée. Ils ont notifié des griefs à P&O et DFDS. Il est reproché aux entreprises de s’être entendues pour se répartir les clients en fonction de leurs capacités d’affrètement”, selon la même source.

L’Autorité a tenu à préciser que “cet acte d’instruction ouvre la procédure contradictoire” et “ne saurait préjuger de la culpabilité des entités”.

tq/ico/rhl

DFDS

LE FIL INFO DE M&O