Gibraltar: le Maroc empêche la traversée d’une centaine de migrants en une semaine

Vendredi, la marine royale a “réussi à faire échouer une tentative d’émigration illégale d’un groupe de 40 ressortissants de pays d’Afrique subsaharienne”, a indiqué la préfecture de Tanger, citée par l’agence MAP.

Selon la même source, ces migrants, sains et saufs mais dont les nationalités ne sont pas précisées, “s’apprêtaient à prendre le large (…) à bord de quatre embarcations pneumatiques, dont une motorisée”.

Plusieurs interventions similaires ont été rapportées depuis le début du mois: mercredi, l’une d’elle concernait un groupe de 19 migrants à bord de deux embarcations pneumatiques. Le 2 mai, 48 personnes avaient déjà été interceptées dans des circonstances comparables.

Trois embarcations et des outils de navigation ont par ailleurs été saisis jeudi dans un appartement du quartier Boukhalef, où résident de nombreux migrants, ont ajouté vendredi les autorités de Tanger.

Les tentatives de traversée du détroit de Gilbraltar, bras de mer d’une quinzaine de km à peine, sont actuellement moins nombreuses que celles entreprises entre la Libye, en proie au chaos, et l’Italie.

En 2014, les autorités espagnoles avaient toutefois annoncé avoir secouru 3.500 migrants naviguant à bord d’embarcations de fortune, soit une hausse de 55% par rapport à 2013.

Lui-même soumis à une forte pression migratoire, le Maroc a mis en oeuvre l’an dernier un vaste programme de régularisations parmi les 30.000 migrants se trouvant sur son sol. Environ 20.000 demandes ont été satisfaites.

Rabat a par ailleurs récemment procédé au démantèlement de campements illégaux aux abords de l’enclave espagnole de Melilla.

Situées sur la côte nord du Maroc, Melilla et Ceuta sont les deux seules frontières terrestres entre l’Europe et l’Afrique. Vendredi, la Garde civile espagnole a annoncé qu’un enfant ivoirien de huit ans avait été découvert dans une valise transportée par une jeune femme qui empruntait le passage pour piétons vers Ceuta.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE