Grève des dockers à Marseille: table ronde “constructive”, poursuite des discussions

Le préavis de grève déposé par la CGT jusqu’au 31 juillet demeure suspendu, dans l’attente d’une nouvelle réunion à la fin du mois, a précisé à l’AFP le secrétaire général du syndicat, Ludovic Lomini.

“La table ronde a été constructive”, a-t-il précisé, saluant l’attitude du nouveau préfet de région, Michel Cadot. “On devrait arriver à trouver un terrain d’entente”, a estimé le syndicaliste, soucieux de “redorer le blason de la place de Marseille, comme on l’a déjà fait sur le fret”, les mouvements sociaux ayant quasiment disparu sur le port ces derniers temps.

Selon un accord conclu en 2008, les dockers s’occupent aujourd’hui du chargement et déchargement des valises des croisiéristes du bord à quai, avant leur prise en charge par des porteurs d’une société privée jusqu’aux carrousels à bagages. Face à l’essor de cette activité, ils souhaitent désormais mettre la main sur l’ensemble de la logistique.

Pour se faire entendre, ils ont bloqué le port à deux reprises depuis mai, empêchant bus et taxis de venir chercher les touristes, ainsi contraints de parcourir des kilomètres à pied, valise à la main, pour sortir de l’enceinte portuaire et trouver un moyen de transport.

Ce conflit a suscité le courroux du patronat, le nouveau responsable du Medef Pierre Gattaz fustigeant lundi “une grève totalement irresponsable”, et du maire de Marseille Jean-Claude Gaudin (UMP), inquiet des conséquences sur l’image de sa ville.

anb/cho/jpr

CARNIVAL CORPORATION