Hollande à Cherbourg pour un contrat de vente de bateaux et un projet d’hydroliennes

M. Hollande est arrivé au chantier naval peu avant 09h15, accompagné du président du Mozambique Armando Guebuza. Il doit notamment assister avec lui à la première découpe de la tôle liée au contrat de vente de 30 bateaux d’une valeur de 200 millions d’euros, annoncé le 5 septembre par le propriétaire des CMN, l’homme d’affaires libanais Iskandar Safa.

Les Constructions mécaniques de Normandie (CMN) emploient près de 350 personnes à Cherbourg.

M. Hollande doit ensuite lancer un appel à projets pour des parcs pilotes d’hydroliennes, qu’il avait annoncé lors de la conférence environnementale le 20 septembre.

Cet appel à manifestation d’intérêt sera publié au Journal officiel dans les jours qui suivront sa visite à Cherbourg, a annoncé son entourage.

Il concernera des projets de construction et d’exploitation de parcs pilotes d’hydroliennes, grosses turbines sous-marines qui exploitent l’énergie des courants pour produire de l’électricité. Ces parcs devraient être situés dans deux lieux : le raz Blanchard (au large du Cotentin) et le passage du Fromveur, au large du Finistère.

Chaque parc devrait être subventionné à hauteur de 30 millions d’euros, soit un budget total de 120 millions.

Le président de la République est accompagné de quatre ministres – Arnaud Montebourg (Redressement productif), Philippe Martin (Ecologie), Frédéric Cuvillier (Transports et Mer) et Bernard Cazeneuve (Budget), par ailleurs élu de Cherbourg – et d’industriels.