La marine française saisit 1,6 tonne de méthamphétamine dans le canal du Mozambique

Saint-Denis de la Réunion, 16 fév 2024 (AFP) – Plus de 1,6 tonne de drogue de synthèse de type méthamphétamine a été saisie par la marine française dans le canal du Mozambique, à bord d’un boutre en provenance du nord de l’océan Indien, a indiqué vendredi la préfecture de La Réunion.

Cette opération constitue « la plus importante saisie de ce type de drogue enregistrée en zone maritime sud de l’océan Indien », précise cette source dans un communiqué.

Elle a été menée à environ 130 km de Mayotte et à proximité de l’archipel des Comores sous la responsabilité du préfet de La Réunion, délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer, en lien avec le parquet de Saint-Denis.

Le boutre, « dont les caractéristiques permettaient de suspecter qu’il se livrait à du trafic de stupéfiants », a été intercepté par l’équipage du Champlain, un bâtiment des Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) basé à La Réunion, notent les services de l’Etat.

La méthamphétamine « a été immédiatement saisie pour destruction », indiquent-ils.

Le 11 janvier dernier, « un boutre similaire avait été sabordé par son équipage au large des côtes mahoraises avant que les services de l’État ne puissent procéder à un contrôle », rappelle la préfecture de La Réunion dans son communiqué.

En 2023, près de 7 tonnes de stupéfiants ont été saisies dans la zone maritime sud de l’océan Indien, soit plus de 20% des saisies de l’année de la marine nationale.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE