Manoeuvres navales Japon/USA/Inde au large du Japon pour une semaine

Les manoeuvres, qui commenceront après une cérémonie jeudi à la base navale japonaise de Sasebo, sont baptisées Malabar, un exercice annuel qui d’ordinaire concerne les marines indienne et américaine mais a été cette année élargi au Japon, pour la troisième fois depuis 2007.

Pour les observateurs, cette participation de la marine nippone est un signe du net rapprochement politique et économique entre le Japon et l’Inde où le Premier ministre nippon, Shinzo Abe, s’était rendu en janvier dernier.

La participation japonaise à ces manoeuvres tripartites se compose de deux navires d’escorte, un hydravion US-2, un avion patrouilleur P3C et “plusieurs centaines” de soldats, a indiqué un porte-parole de la marine nippone.

De nombreux pays de la région, notamment le Japon, mais aussi les Etats-Unis, sont préoccupés par la montée en puissance militaire de la Chine, qui ne cache notamment pas ses ambitions maritimes, en particulier en mers de Chine orientale et méridionale.

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE