Pays-Bas : trois clandestins dans un navire d’aide contre Ebola

Les trois hommes, qui seraient montés à bord au Sénégal, lors d’une escale du bateau, ne présentent « aucun symptôme d’Ebola ou d’autres troubles médicaux graves », a indiqué la marine dans un communiqué publié sur son site internet. Après un examen médical, ils ont reçu des vêtements et de la nourriture, a-t-elle ajouté.

Les trois clandestins s’étaient notamment cachés sous un canot de sauvetage. Ils seront livrés à la gendarmerie néerlandaise au retour du navire à Den Helder, dans le nord des Pays-Bas, prévu samedi.

Le Karel Doorman avait quitté les Pays-Bas début décembre pour une deuxième mission de livraison d’aide dans les trois pays d’Afrique les plus touchés par l’épidémie, la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia.

Ces pays concentrent la quasi-totalité des quelque 8.600 décès dus au virus Ebola identifiés sur 22.000 cas recensés, selon un bilan arrêté au 17 janvier, publié lundi par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Le navire s’était arrêté pour une escale dans le port de Dakar, alors surveillé par les autorités locales et l’équipage.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.