Washington presse l’Asie du Sud-Est de sauver les migrants abandonnés en mer

“Nous sommes inquiets de la situation et nous exhortons les pays de la région à coopérer pour sauver des vies en mer”, a plaidé le porte-parole du département d’Etat Jeffrey Rathke, au lendemain d’une admonestation de l’ambassade des Etats-Unis à Bangkok.

“La priorité est de sauver des vies”, a martelé le diplomate américain, indiquant que les ambassadeurs des Etats-Unis en Asie du Sud-Est étaient en contact avec les Nations unies et les gouvernements de pays asiatiques qui refusent l’arrivée de migrants sur leurs côtes.

Des milliers d’entre eux venus de Birmanie et du Bangladesh étaient jeudi en perdition en mer en Asie du Sud-Est, les pays de la région — Indonésie et Malaisie notamment — continuant de repousser les bateaux.

Près de 2.000 personnes, parmi lesquelles de nombreux Rohingyas, minorité musulmane considérée comme l’une des plus persécutées du monde par l’ONU, sont parvenues jusqu’aux côtes malaisiennes et indonésiennes ces derniers jours.

Mais Kuala Lumpur comme Jakarta, qui disent craindre un déferlement, refoulent désormais tous les bateaux, condamnant les passagers désespérés à demeurer sur leur prison flottante.

Le porte-parole du département d’Etat, qui n’a pas annoncé d’engagement direct des Etats-Unis dans cette crise, a encore jugé qu’il s’agissait d’un “défi régional urgent qui nécessitait d’être réglé de manière régionale”.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE