Lancement : Mission Sphyrna Odyssey au Yacht Club de Monaco

Mise en œuvre par le bureau d’études navales Sea Proven, la société Lemer Pax et la revue Marine & Océans (voir ci-dessous les images de la cérémonie officielle et de la mise à l’eau du drone Sphyrna à Monaco).

Sphyrna Odyssey est la première mission scientifique mise en œuvre à partir d’un drone maritime.

Le Sphyrna est, de fait, à ce jour, le plus grand drone (civil) de surface au monde (17 mètres). Propulsé par un moteur électrique alimenté par les énergies solaire, éolienne et hydrolienne, le Sphyrna est un drone – un navire autonome – doté d’une autonomie lui permettant de couvrir les espaces océaniques.

D’une capacité d’emport d’une tonne de matériel (censeurs et capteurs), il a vocation à être mis à la disposition des Etats soucieux de mieux surveiller, de mieux connaître, de mieux préserver et finalement, de mieux exploiter leur domaine maritime.

La première mission opérationnelle du Sphyrna a été volontairement réservée à la science avec la mise en œuvre de la Mission Sphyrna Odyssey qui sera assurée par les équipes du professeur Hervé Glotin de l’Université de Toulon et par celles de l’association Longitude 181 dirigée par M. Patrice Bureau.

La Mission qui a pour objectif de mieux évaluer les nuisances sonores causées aux cétacés se déroulera jusqu’au 30 août prochain au large de Toulon et dans une partie du sanctuaire Pelagos, espace administré par la France, Monaco et l’Italie.

Pour cette « mission etho-acoustique de la mégafaune des abysses toulonnaises » le drone Sphyrna sera équipé de quatre hydrophones immergés à trois mètres de profondeur qui lui permettront notamment de détecter des cachalots à plusieurs kilomètres et de les suivre en temps réel. La Mission aura spécialement pour objectif l’établissement d’une stratégie optimale de navigation des bateaux en présence des cachalots.

IMG 1754cLe drone maritime Sphyrna à l’eau devant le Yacht Club de Monaco.

LE FIL INFO DE M&O