L’hydrolienne D10 de Sabella injecte de nouveau de l’électricité sur le réseau de Ouessant

D10 SABELLA
L’hydrolienne D10 de Sabella – Crédit : Sabella

Après une remise à l’eau réussie de la turbine D10 en avril 2022 et sa reconnexion au réseau électrique de l’ile de Ouessant, la troisième campagne d’essai et de production de cette hydrolienne a démarré comme prévu après une période de tests et de réglages.

Les améliorations apportées à la turbine ces derniers mois, notamment la modification de la connectique d’export de la turbine et le lissage de la production électrique à terre, sont un succès et permettent à présent de passer à la phase d’injection sur le réseau.

Cette fonction de lissage, développée en partenariat avec le Syndicat d’Energie et d’Equipement du Finistère (SDEF), et la société ENTECH, dans le cadre du projet Européen Interreg ICE (piloté par Bretagne Développement Innovation), n’avait jusqu’alors, jamais été testée in situ.

Cette innovation est une avancée majeure, étant donné que la production électrique d’une hydrolienne génère de brèves perturbations du signal induites par les mouvements naturels de la houle ou des turbulences de courant, particulièrement présents dans le passage du Fromveur, qu’il convient de réguler pour pouvoir déployer rapidement les technologies marines à grande échelle.

Le lissage permet ainsi d’améliorer fortement la qualité du courant électrique injecté sur le réseau de l’île et ainsi d’assurer à l’opérateur ENEDIS une stabilité de ses opérations.

L’injection d’électricité verte, issue de la turbine D10, sur le réseau de l’île va graduellement augmenter au cours des prochaines semaines en coordination avec ENEDIS, passant de 100 kW à la capacité maximale d’injection dans sa configuration actuelle. De plus, l’hydrolienne alimentera en énergie verte le festival Ilophone 2022 qui aura lieu en septembre prochain à Ouessant, après deux années d’interruption pour cause de COVID-19.
 
« La principale innovation testée lors de cette nouvelle campagne à la mer est bien entendu la fonction de lissage de notre production électrique, qui doit garantir à l’exploitant du réseau ENEDIS une qualité constante de l’électricité injectée sur le réseau de l’ile de Ouessant, déclare Fanch Le Bris, Directeur Général de SABELLA. Nous sommes très satisfaits de ce développement technologique avec des performances obtenues supérieures aux exigences de l’exploitant. Ce succès est de très bon augure pour nos futurs projets sur les zones non interconnectées qui nécessiteront la mise en œuvre de ce type de fonction qui permet de sécuriser ces réseaux souvent plus fragiles que les grands réseaux interconnectés. »
 
« Cette campagne a également pour objectif de préparer le projet PHARES, qui consiste à fournir à l’île un bouquet d’énergies renouvelables, avec notamment deux hydroliennes Sabella de 500kW, afin de la rendre plus autonome en électricité verte, ajoute Thomas Archinard, Responsable des Projets chez Sabella.Plus spécifiquement, nous nous attacherons à mieux comprendre l’environnement du site dans la perspective du déploiement de futures fermes commerciales. »

Source : SABELLA

Lire d’autres articles.