Lhyfe et Chantiers de l’Atlantique veulent développer la filière de l’hydrogène vert renouvelable offshore

Lhyfe, pionnier mondial et pure player de l’hydrogène vert renouvelable, et Chantiers de l’Atlantique, un des leaders mondiaux sur les marchés des navires hautement complexes et des installations offshore, ont annoncé ce mercredi 15 juin, dans le cadre du salon Seanergy dédié à l’énergie renouvelable offshore, avoir conclu un protocole d’accord pour le développement de plateformes de production d’hydrogène en mer. 

Chantiers de l’Atlantique, à travers sa Business Unit Energie Marine et Ingénierie (BUEMI), a développé une expertise reconnue dans le domaine des énergies marine renouvelables, notamment en livrant avec succès, pour le compte d’énergéticiens majeurs sur le marché européen, 4 sous-stations électriques destinées à des champs éoliens offshore. Sa volonté d’être un leader de la transition énergétique a poussé Chantiers de l’Atlantique a travaillé depuis 3 ans sur la production d’hydrogène offshore notamment afin de réduire l’empreinte environnementale des sous-stations électriques conçues et fabriquées à Saint-Nazaire.

Cet accord intervient alors que Lhyfe et Chantiers de l’Atlantique travaillent depuis déjà 18 mois au co-développement d’un pilote de production d’hydrogène offshore dans le cadre du projet SEM-REV. Cette collaboration donnera lieu, en septembre 2022, à l’inauguration du premier démonstrateur de production d’hydrogène renouvelable offshore au monde, au large de Saint-Nazaire (France).

Fortes de ce premier démonstrateur, les deux entreprises ont souhaité consolider leur partenariat pour le déployer à grande échelle. Lhyfe et Chantiers de l’Atlantique vont ainsi collaborer dans le cadre de projets de production offshore d’hydrogène renouvelable, sur des parcs éoliens raccordés ou non au réseau électrique. Chantiers de l’Atlantique concevra, construira et installera les plateformes tandis que Lhyfe se chargera de concevoir et opérer les sites de production d’hydrogène renouvelable.

Cet accord vise non seulement le développement de la filière hydrogène renouvelable en mer, mais aussi dans les zones portuaires. Pour les projets offshore, les deux partenaires prévoient de développer des solutions de production d’une puissance d’au moins 100 MW, qui seront installées sur des structures fixes existantes, ou sur des fondations de type posées ou flottantes.

« Nous sommes ravis de franchir cette nouvelle étape avec Chantiers de l’Atlantique a déclaré Thomas Créach, Directeur technique de Lhyfe. Grâce à la complémentarité et à la solidité de nos expertises, et forts de nos précédentes réalisations, nous sommes dès à présent en capacité de répondre aux différents appels d’offres liés à l’offshore. La production d’hydrogène vert renouvelable à très grande échelle est désormais à portée de main ! ».  

« La signature de cet accord est la concrétisation d’une collaboration réussie entre deux entreprises soucieuses de participer pleinement à la transition énergétique a ajouté Frédéric Grizaud, Directeur de la Business Unit EMI, Chantiers de l’Atlantique. Nous sommes désormais en capacité de proposer en France des solutions de production d’hydrogène vert pour le marché international. »

Source : Lhyfe

Lire d’autres articles.