La Voix des océans

ENVIRONNEMENT - Page 4

Entretien avec Lewis Pugh, nageur d’endurance, parrain de l’ONU pour les océans

« Il m'est impossible de rester silencieux sur l'environnement » Propos recueillis par Bertrand de Lesquen. * * * Vous êtes identifié dans le monde entier comme le "nageur des Pôles", celui qui a bravé les eaux glacées de l'Arctique et de l'Antarctique. Pourquoi cette première nage au pôle Nord en 2007 ? C'était le meilleur endroit pour démontrer la fonte des glaces en Arctique. 2007 a probablement été la première année où ça n’a pas gelé au pôle Nord. Je voulais y faire une nage symbolique. Je savais que les images que nous allions ramener en témoigneraient fortement. Vous devez vous rappeler qu'à cette époque, de nombreux dirigeants dans le monde ne voulaient pas admettre que des changements rapides se produisaient dans les régions polaires. Que défendez-vous aujourd'hui prioritairement dans votre combat pour les océans ? La protection d’au moins 30% des océans d'ici 2030 (30x30). C'est ce sur quoi nous nous concentrons entièrement.  Les aires marines protégées rendent nos océans plus résistants au changement climatique. Nous ne...

Entretien avec Peter Thomson, Envoyé spécial des Nations unies pour l’Océan

« Nous avons beaucoup de travail à faire »  Propos recueillis par Bertrand de Lesquen  * * * En quoi consiste ce titre d’Envoyé spécial des Nations unies pour l’Océan ?  En tant qu'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l'Océan, je suis responsable de la mise en œuvre de l’ODD14, l'Objectif de développement durable visant à conserver et à utiliser durablement les ressources de l'Océan(1).  Quel bilan objectif peut-on en tirer, six ans après son adoption, au regard des atteintes qui continuent à être portées à l’Océan ?  Les objectifs de développement durable ont été adoptés de manière consensuelle par les États membres des Nations unies en 2015. Par rapport à la situation qui prévalait avant l'adoption de l’ODD14, nous constatons une attention grandissante, dans le monde entier, pour les questions relatives à l’Océan. Les progrès sont tangibles en ce qui concerne la prise de conscience des problèmes qui l’affectent et qui exigent des solutions. La surface des aires marines protégées augmente régulièrement, tout comme la connaissance scientifique de l'Océan. Mais...

STARFISH 2030, restaurer les espaces marins et aquatiques européens

Entretien avec Pascal Lamy et Geneviève Pons.   Mis en place par l’Union européenne, le programme de recherche et d’innovation Horizon Europe vise à apporter des solutions à quelques-uns des grands défis de notre temps, y compris à travers des missions impliquant des efforts de recherche particulièrement ambitieux. C’est dans ce cadre qu’a été élaborée la mission Starfish 2030, qui vise à restaurer les espaces marins et aquatiques européens d’ici la fin de la décennie. Entretien avec Pascal Lamy, président du Comité de mission de Starfish 2030, et Geneviève Pons, qui représente l’Assemblée qui entoure le Comité. Propos recueillis par Yannick Smaldore * * * Quelle est la genèse de cette mission Starfish 2030 et qui en sont aujourd'hui les principaux acteurs, les principaux « moteurs » ?   Pascal Lamy : La précédente Commission avait identifié cinq grands défis aujourd’hui pris en compte dans le cadre du programme Horizon Europe sur la période 2021 - 2027 : la lutte contre le cancer, l’adaptation au changement climatique, les villes vertes, la régénération des sols et enfin, la...

Et si on baissait le son sous la mer ?

Dans ce nouvel épisode de la Voix des océans, le Podcast de Marine & Océans, nous vous proposons de partir en immersion à la rencontre des baleines et des dauphins, ces animaux marins qui souffrent de la pollution sonore. Le monde de la mer et des océans est loin d'être celui du silence comme le disait le commandant Cousteau. Il y a le bruit de la houle, celui des icebergs qui fondent, grincent ou se brisent, et bien sûr, celui les activités humaines. Ce brouhaha perturbe et désoriente les animaux marins qui ont du mal à se nourrir et aussi à se reproduire. L'humain a modifié l'ambiance acoustique des océans. Le transport maritime n'arrange rien. Toutes ces villes flottantes qui sillonnent les mers bouleversent la vie des animaux marins. Imaginez ! La baleine ne "voit" l'océan que par le son. Avec une telle cacophonie, elle ne parvient plus à retrouver sa famille. Elle est désorientée.  Les scientifiques ont commencé à se poser des questions sur l'impact du bruit...

Mission Sphyrna Odyssey au Journal télévisé de France 2

Unique en son genre est menée jusqu'à fin mars 2020 en Méditerranée à partir de deux Navires laboratoires autonomes (NAL), les plus grands navires (civils) de ce type au monde, conçus par Sea Proven.

Entretien avec Laurent Ballesta

« Les fonds marins sont comme des univers parallèles qui semblent réellement remplis de vie extra-terrestre ». Biologiste marin, photographe naturaliste, plongeur de l’extrême, Laurent Ballesta se consacre à la connaissance et à la protection du milieu marin depuis plus de 25 ans. En 2019, sa dernière expédition Gombessa V a permis d’explorer et d’étudier la zone crépusculaire de la Méditerranée, de Marseille à Monaco, une Première mondiale. Rencontre.  Propos recueillis par Erwan Sterenn  ----------------- Vous avez commencé la saga des expéditions Gombessa avec le Coelacanthe auquel vous avez consacré quatre années de votre vie. Pourquoi ?  Parce que le coelacanthe représente à lui seul, tout ce qui m’attire dans le monde sous-marin. D’abord un mystère scientifique, ensuite un défi de plongée pour y accéder, et enfin il permet de tenir une promesse, celle d’images animalières inédites. En ce début de troisième millénaire voilà trois valeurs qui deviennent utopiques : rencontrer des espèces rares, arpenter des territoires inexplorés, faire des photographies d’animaux jamais illustrés. Au-delà de ça, le cœlacanthe a cette capacité...

Des drones à l’écoute des abysses

Du 23 avril au 10 mai 2020, en pleine période de confinement liée à la crise du coronavirus, Sphyrna Odyssey a réalisé, avec le soutien de la Fondation Prince Albert II de Monaco, la Mission "Quiet-Sea" destinée à écouter les fonds et les animaux marins dans des conditions exceptionnelles suite à la réduction voire à l'absence de trafic maritime. À voir et à écouter sans modération. 

LA VOIX DES OCÉANS

Partenaire M&O : Gaztransport & Technigaz (GTT)