Échec d’une intervention militaire française en Somalie pour la libération de l’otage français, Denis Allex.

Face à l’intransigeance des terroristes, qui ont refusé pendant trois ans et demi toute négociation, et qui retenaient Denis Allex dans des conditions inhumaines, une opération a été planifiée et mise en œuvre. Le commando de la DGSE a fait face d’emblée à une forte résistance.

Au cours de l’assaut, des combats violents ont eu lieu. Denis Allex a été abattu par ses geôliers. Deux soldats français ont perdu la vie en tentant de sauver leur camarade. Dix-sept terroristes ont été tués au cours des combats.

Les familles des victimes ont été informées. Le Ministre de la Défense leur a adressé ses plus sincères condoléances s’associant à leur douleur. Il a apporté son total soutien aux personnels de la DGSE dont il a salué le courage et le remarquable travail. (Source Dicod)

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE