Florence Parly promeut la “Boussole stratégique” pour une Europe plus souveraine

Florence Parly, ministre des Armées, a participé le 23 avril dernier à un séminaire ministériel sur la « Boussole stratégique », organisé à Lisbonne par la présidence portugaise du Conseil de l’Union européenne (UE). Ce séminaire a permis des discussions libres et approfondies entre ministres sur ce futur « Livre blanc » de la Défense européenne. Lancée sous présidence allemande, la Boussole stratégique doit être adoptée sous présidence française, début 2022.

La ministre des Armées a tout d’abord rappelé l’engagement de la France à faire de la « Boussole stratégique » une véritable feuille de route vers une Europe plus souveraine. Florence Parly a ensuite partagé plusieurs pistes d’action concrètes, pour chacun des quatre volets de la boussole : la gestion de crise, la résilience, les capacités et les partenariats.

En matière de gestion de crise et d’opérations, elle a appelé à davantage de robustesse, de flexibilité et de réactivité, ainsi qu’à l’accroissement des synergies entre les missions de l’UE et celles conduites dans des cadres ad hoc, comme la Task Force Takuba qui opère dans le cadre de l’opération Barkhane au Sahel.

Florence Parly, ministre des Armées, Photo : ECPAD

En matière de résilience, la ministre des Armées a souligné la nécessité de doter l’UE de moyens pour mieux répondre aux tentatives extérieures de division ou d’affaiblissement, en renforçant par exemple les outils de lutte contre la désinformation, en développant la sécurité des réseaux cyber ou encore en opérationnalisant l’article 42.7, clause de solidarité  du Traité de l’Union européenne, qui doit permettre à l’UE de réagir en cas d’attaque à l’encontre de l’un de ses membres, y compris dans le cas d’agressions non militaires (cyber notamment).

En matière de capacités, la ministre a salué la mise en place réussie de plusieurs outils nouveaux depuis 2017 (Fonds européen de défense, coopération structurée permanente, processus capacitaire européen) tout en invitant à aller plus loin, notamment en matière de soutien à l’innovation de défense et de réduction de nos dépendances stratégiques.

En matière de partenariats, Florence Parly a mis en avant la nécessité de revitaliser la coopération avec les partenaires traditionnels, en particulier avec l’OTAN, les Etats-Unis et le Royaume-Uni, tout en renforçant les relations avec des partenaires plus récents, en particulier en Indopacifique ou en Afrique. La mise en cohérence des travaux de réflexion menés par l’OTAN (NATO 2030) et par l’UE (Boussole stratégique) sera essentielle.

Enfin, la ministre des Armées a appelé à une mobilisation accrue des Européens pour renforcer la liberté d’accès et d’utilisation des espaces stratégiques aujourd’hui de plus en plus contestés, en particulier les domaines maritime, cyber et spatial. Elle souhaite en particulier la formulation de propositions pour une approche plus stratégique du spatial de défense et un renforcement de la solidarité européenne face aux incidents cyber.

Source : Ministère des Armées

LE FIL INFO DE M&O