Chronique navale du 31 octobre

31 octobre 1941 : le USS Reuben James (DD-245) est le premier navire de guerre américain coulé durant la Seconde Guerre mondiale.

Basé à Hvalfjordur en Islande, le Reuben James quitte la station navale d’Argentia, à Terre-Neuve le , avec quatre autres destroyers pour escorter le convoi HX 156. Le  à h 34, le convoi est attaqué par une meute “Wolfpack” au cours duquel il est torpillé par les « Diables rouges » de l’U-552 commandé par le Kapitänleutnant Erich Topp, près de l’Islande. Il s’est placé entre un navire de munitions dans le convoi et la position connue des U-Boots.

Le Reuben James est touché par deux torpilles à l’avant bâbord et toute son étrave est arrachée par l’explosion de sa soute à munitions. La proue coule immédiatement. La section arrière reste à flot cinq minutes avant de couler. Sur les 144 hommes d’équipage, seuls 44 sont sauvés ; 7 officiers et 93 matelots périssent.

Cette attaque provoque un très grand choc aux États-Unis4 en particulier après que l’Allemagne a refusé de s’excuser, rétorquant plutôt que le destroyer opérait dans ce que l’Allemagne considérait comme une zone de guerre et en avait subi les conséquences. Le naufrage du Reuben James n’a cependant pas conduit les États-Unis à déclarer la guerre à l’Allemagne ; il a toutefois fourni un prétexte pour transférer officiellement la garde côtière américaine de son rôle de temps de paix en tant que branche du Département du Trésor des États-Unis à un service par temps de guerre dans le cadre de la marine de guerre américaine. Le Congrès des États-Unis a également amendé la loi sur la neutralité pour permettre l’armement des navires marchands immatriculés aux États-Unis et les a autorisés à entrer dans les eaux européennes pour la première fois depuis 1939.

Source : WIKIPEDIA

USS Reuben James sur l’Hudson (New York), le 29 avril 1939.

 

 

LE FIL INFO DE M&O