Antarctique : “Nous exhortons le Président Macron à travailler avec les autres dirigeants mondiaux pour obtenir le plus grand acte de protection océanique au monde” (Pascal Lamy)

La réunion consultative du Traité sur l’Antarctique (RCTA), organisée par la France à l’occasion de son 60e anniversaire, vient de s’achever sur un message vidéo du président Macron (ci-dessous), qui a souligné l’importance de l’Antarctique et de son océan Austral, et la façon dont les changements dans la région sont “un indicateur de l’état de santé de notre planète”

La réunion qui a été ouverte le 15 juin par le Premier ministre français, Jean Castex, a été l’occasion pour les gouvernements de prendre des mesures importantes pour sauvegarder l’Antarctique, une région assiégée par l’accélération des crises du climat et de la biodiversité. Dans son discours de clôture, le président Macron a souligné la nécessité pour le monde de se concentrer sur le bien de la planète et les mesures à prendre dans les semaines à venir pour protéger de vastes zones de l’océan Austral.

L’Antarctique et l’océan Austral jouent un rôle tellement vital dans le fonctionnement de la planète que nous devons agir de toute urgence pour les sauvegarder. Cette année, alors que nous célébrons les 60 ans du système du Traité sur l’Antarctique ici à Paris, nous félicitons le président Macron d’avoir souligné la nécessité d’agir, et nous l’exhortons à travailler avec les autres dirigeants mondiaux pour obtenir le plus grand acte de protection océanique au monde, dans l’esprit du Protocole de Madrid, dont le 30e anniversaire sera célébré en octobre.” a déclaré Pascal LamyPrésident du Forum de Paris sur la Paix et champion d’Antarctica2020.  

Plus tard dans l’année, les États membres d’un important organe relevant du système du traité sur l’Antarctique — la Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l’Antarctique (CCAMLR) — auront l’occasion historique de protéger près de 4 millions de km2 de l’océan Austral en créant trois nouvelles zones marines protégées à grande échelle dans l’Antarctique oriental, la mer de Weddell et la péninsule Antarctique. Pendant des années, les avancées en matière de protection marine supplémentaire ont été très lentes, les gouvernements bloquant les décisions de conservation, incapables de parvenir à un accord unanime sur une protection supplémentaire. 

2021 est la Super Année de l’Océan avec des opportunités en or pour prendre des décisions clés sur la biodiversité et l’action climatique.  Le discours du président Macron lors de cette importante réunion sur l’Antarctique arrive à point nommé et nous suivrons de près la façon dont les dirigeants se coordonnent pour parvenir à un consensus lors de la réunion de la Convention CAMLR de 2021, en octobre prochain, dans l’objectif de protéger trois grandes zones marines en Antarctique. Il est grand temps, et nous sommes engagés dans une course contre la montre. ” a déclaré Geneviève PonsDG de l’Europe Jacques Delors et championne d’Antarctica2020.


Antarctica2020 est un groupe d’influenceurs issus du monde du sport, de la politique, des affaires, des médias et de la science qui œuvrent pour assurer la protection intégrale et efficace de l’océan Austral de l’Antarctique par le biais d’un réseau d’aires marines protégées dans la région. 


Photo : Iceberg tabulaire au large du continent antarctique. Crédit : Les freslons.

LE FIL INFO DE M&O