Le premier bâtiment ravitailleur de forces livré à la Marine nationale

Lors d’une cérémonie organisée le 18 juillet 2023 à Toulon, son port d’attache, le Jacques Chevallier, premier des quatre bâtiments ravitailleurs de force (BRF) du programme « Flotte Logistique » (FlotLog), a été réceptionné par la Direction générale de l’armement (DGA) pour pour être livré à la Marine nationale.

Lancé en 2019 et construit à Saint-Nazaire par Chantiers de l’Atlantique et Naval Group, le Jacques Chevallier avait rejoint son port d’attache à Toulon en mars 2023 pour y effectuer une campagne d’essais en mer dédiée au système de ravitaillement à la mer et au système de combat et de communication. Le bâtiment a terminé une première phase d’essais en mer avec succès et rejoint désormais la force d’action navale de la Marine nationale.

L’assemblage final du deuxième BRF, Jacques Stosskopf, va débuter à Saint-Nazaire en début d’année 2024, pour une livraison en 2025. Dotés d’une plus grande capacité d’emport de fret et de carburant que leurs prédécesseurs, mais également de meilleures capacités tactiques, les BRF sont destinés à remplacer les pétroliers ravitailleurs actuels et soutiendront le groupe aéronaval, articulé autour du porte-avions, et les groupes d’actions navals.

Le BRF Jacques Chevallier est le premier d’une série de quatre navires du programme FlotLog, dont la commande a été notifiée en janvier 2019 au Groupement Momentané d’Entreprises constitué par Chantiers de l’Atlantique et Naval Group. Le programme FlotLog est piloté par la DGA, en coopération avec l’Italie, dans le cadre d’un contrat porté par l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement (OCCAR).

Chantiers de l’Atlantique assure l’ensemble de la conception et de la construction des quatre navires et est responsable de l’intégration et du montage des systèmes embarqués. Naval Group est chargé de concevoir, de développer, d’intégrer et de maintenir opérationnels les systèmes militaires du navire dont le système de combat et les systèmes concourant à la capacité d’accueil des aéronefs et d’embarquement des munitions.

Le système de combat des quatre bâtiments permet notamment aux navires de se déployer en autonomie vers leur zone d’opérations, d’assurer la protection contre les menaces rapprochées et de mener la lutte contre les menaces asymétriques.

Source : Chantiers de l’Atlantique.

Crédits photo : Naval Group, Chantiers de l’Atlantique.

Marine & Oceans
Marine & Oceans
La revue trimestrielle MARINE & OCÉANS est éditée par la "Société Nouvelle des Éditions Marine et Océans". Elle a pour objectif de sensibiliser le grand public aux principaux enjeux géopolitiques, économiques et environnementaux des mers et des océans. Informer et expliquer sont les maîtres mots des contenus proposés destinés à favoriser la compréhension d’un milieu fragile.   Même si plus de 90% des échanges se font par voies maritimes, les mers et les océans ne sont pas dédiés qu'aux échanges. Les ressources qu'ils recèlent sont à l'origine de nouvelles ambitions et, peut-être demain, de nouvelles confrontations.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.