AP Moeller Maersk vend des supermarchés et des navires

Le total de ces deux transactions doit se monter à quelque 3 milliards d’euros. Mais le groupe, qui souhaite se recentrer sur ses activités principales, n’a pas précisé comment il utiliserait le produit de ces ventes.

Mardi, APMM a indiqué qu’il céderait des actions Dansk Supermarked et F. Salling, pour 17 milliards de couronnes (2,3 milliards d’euros). La transaction doit être close au premier semestre.

Dans le premier groupe, numéro un de la distribution au Danemark avec l’enseigne Netto et détenteur des droits de Starbucks dans ce pays, il perdra la majorité en cédant 48,68%. Dans le second, une enseigne de grands magasins, il abaisse sa part minoritaire en vendant 18,72%.

L’acquéreur, F. Salling Holdings, a une option pour acheter en 2019 les 19% que conserve AP Moeller Maersk dans chacun de ces deux groupes.

« Ces deux dernières années Dansk Supermarked a entrepris un rajeunissement et un avenir solide devant lui », s’est félicité le directeur général d’AP Moeller Maersk, Nils Andersen, cité dans un communiqué.

Dimanche soir, le transporteur maritime belge Euronav avait indiqué dans un communiqué qu’il paierait 980 millions de dollars (719 millions d’euros) pour acquérir 15 navires, de gros pétroliers (VLCC), à Maersk.

Le patron de Maersk Tankers, Morten Engelsoft, a indiqué au Wall Street Journal que le groupe préférait se concentrer sur les produits pétroliers plutôt que sur le brut, pour lesquels sont conçus ces navires.

APMM a réussi à redresser aux deuxième et troisième trimestres des résultats décevants. En novembre 2012, M. Andersen avait indiqué que le groupe allait peu à peu se détourner des activités moins rentables, y compris le transport de conteneurs où Maersk Line est numéro un mondial, pour investir davantage sur celles qui le sont le plus, comme le pétrole et les activités portuaires.

hh/amp/rhl

STARBUCKS

Maersk

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.