Boulettes d’hydrocarbures : plaintes de communes de l’Ouest

Michèle Quellard, maire du Croisic, a annoncé avoir porté plainte dès vendredi après l’arrivée de ces boulettes et galettes d’hydrocarbures sur les plages de sa commune. Le même phénomène a été signalé depuis mercredi dans les départements voisins du Morbihan et de la Vendée.

« Ca vient de la mer, ce n’est pas la responsabilité de la commune, on va demander avec insistance un dédommagement », a déclaré Mme Quellard, notant que dix employés municipaux le matin et autant le soir étaient occupés au ramassage du fioul.

Les communes de Saint-Brévin-les-Pins et de Piriac-sur-Mer devaient également porter plainte dans la journée.

Dans un communiqué, le président du Conseil général de Vendée, Bruno Retailleau (UMP), a indiqué qu’en fonctions des résultats d’analyses de ces hydrocarbures, il se « réserve le droit de porter plainte contre X afin de faire poursuivre l’éventuel navire qui aurait procédé à un dégazage sauvage au large de nos côtes ».

Lors d’une visite lundi sur une plage d’Olonne-sur-Mer (Vendée), M. Retailleau « a pu constater la forte présence de ces galettes de fioul et surtout leur état visqueux, qui laisse à penser que ces galettes ne proviennent pas d’une remontée des fonds marins, mais bien d’une pollution récente ».

L’origine de cette pollution n’a pas été déterminée mais les communes riveraines soupçonnent un dégazage commis par un ou des pétroliers au large, à la faveur des tempêtes de la semaine dernière.

Comme le plan Polmar n’a pas été déclenché par l’Etat, le nettoyage des plages reste à la charge des communes. Si un responsable était identifié au terme d’une enquête judiciaire, les communes pourraient peut-être obtenir une indemnisation.

Selon la préfecture du Morbihan, « les hydrocarbures recouvrent environ 3% du littoral, plages, galets et rochers concernés ». Ce fioul devant être manipulé uniquement avec un équipement approprié, plusieurs mairies ont également interdit l’accès à leurs plages souillées.

En Vendée, M. Retailleau indique qu’il vient d’écrire à la ministre de la Justice, Christiane Taubira, « afin de lui rappeler son engagement à inscrire dans le code civil le préjudice écologique » en mettant un projet de loi en ce sens à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.