Cameron écrit à Hollande sur le retard d’un projet de coopération militaire

Selon le journal, qui cite des sources concordantes, M. Cameron a envoyé cette lettre au président français en milieu de semaine « pour lui rappeler l’importance que le Royaume-Uni attache à son lancement en coopération bilatérale ».

Le projet de missile anti-navire léger (ANL), destiné à équiper les hélicoptères pour les combats dans les eaux côtières, est un des projets inscrits dans le traité de Lancaster House, signé en 2010 pour développer les coopérations franco-britanniques dans la défense.

M. Cameron « aurait demandé dans son courrier au président français de l’appeler, si la France -finalement- devait renoncer », écrit le spécialiste de la défense des Echos.

Le journal ajoute que le ministre britannique de la Défense, Philip Hammond, avait écrit début janvier à son homologue français Jean-Yves Le Drian, lui signifiant qu’il n’attendrait pas au-delà de fin février pour connaître la position de Paris.

L’ALN, baptisé FASGW en Grande-Bretagne, doit équiper les hélicoptères Wildcat fabriqués par AgustaWestland (groupe italien Finmeccanica) que la Royal Navy a commencé à recevoir.

Antoine Bouvier, le PDG du fabricant de missile européen MBDA, qui a financé le développement de ce missile, était sorti de sa réserve le 18 février pour tenter d’arracher une décision de la France.

« Si les Français ne prennent pas de décision sur l’ANL, nous ferons ce programme quoi qu’il arrive, mais ce sera alors un programme britannique », avait-il déclaré à La Tribune.

Le programme ANL, évalué à quelque 400 millions d’euros, est celui qui permettra à MBDA (coentreprise du britannique BAE Systems, de l’européen EADS et de Finmeccanica) de passer de la duplication actuelle des moyens des trois pays à une spécialisation qui réduira les coûts.

Les accords de Lancaster prévoient que la coopération dans le secteur des missiles « servira de test pour des initiatives dans d’autres secteurs industriels ».

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.