Centaines de migrants morts: condoléances de la Somalie et l’Erythrée

Entre 450 à 500 migrants se trouvaient à bord d’un bateau de pêche qui voyageait clandestinement de Libye vers Lampedusa en Sicile et a sombré tôt jeudi après une avarie. Seuls 155 ont depuis été secourus, faisant craindre un très lourd bilan d’environ 300 morts.

Dans une déclaration publiée samedi, le Premier ministre somalien a remercié e gouvernement italien pour ses efforts pour venir en aide aux migrants, estimant que ces efforts “avaient certainement aidé à éviter des pertes supplémentaires”.

“Je voudrais présenter mes condoléances à ceux qui ont perdu des êtres chers et des amis dans cette tragédie”, a poursuivi Abdi Farah Siridon. “En tant que gouvernement, nous devons poursuivre les progrès déjà accomplis pour faire de la Somalie un endroit sûr, stable et intéressant à vivre, de telle sorte que les jeunes qui fuient leur pays restent et participent à sa reconstruction”.

Des Somaliens ont fui par centaines de milliers ces deux dernières décennies un état permanent de guerre civile et des sécheresses chroniques dans leur pays.

Les médias érythréens ne mentionnent pas la tragédie, mais le ministre érythréen des Affaires étrangères, Osman Saleh Mohammed, a lui aussi présenté ses “condoléances aux familles des victimes” pour “cet incident tragique et triste”, dans un discours prononcé pendant une réunion onusienne à New York.

Les Erythréens fuient aussi par milliers leur pays, un gouvernement répressif et une conscription forcée.

Selon l’ONU, jusqu’à 3.000 Erythréens partent tous les mois pour le Soudan et l’Ethiopie. Grande comme l’Angleterre, l’Erythrée compte quelque cinq millions d’habitants.