Décision proche sur une possible cession des chantiers STX France (presse)

Les 2.000 salariés des chantiers seront fixés « vers la fin du mois d’octobre ou dans le courant du mois de novembre » sur les intentions du groupe sud-coréen STX, principal actionnaire, et de ses créanciers, écrit le journal.

La « Korea Development Bank », en difficulté financière du fait de son engagement important dans STX, réfléchit à la revente de la filiale européenne », confirme Bercy dans cette note.

La KDB va « traiter cette question prochainement », indique de son côté un porte-parole de la banque, cité dans le journal, affirmant que l’affaire n’est pas encore tranchée.

La presse coréenne avait fait état le 10 octobre de l’intention la Korea Development Bank, de procéder à la vente de STX Europe, principal actionnaire de STX France.

Les rumeurs d’une cession avaient incité les syndicats des chantiers à appeler l’Etat, détenteur à 33% de STX France, à la rescousse.

« Le carnet de commandes relativement fourni des chantiers européens, ainsi que leur haut niveau de savoir-faire permettraient des rentrées rapides et conséquentes de liquidités en cas de revente », estiment, dans leur note, les experts du ministère de l’Economie et des Finances.

Jeudi, la CGT des chantiers navals SXT à Saint-Nazaire s’est élevée jeudi contre la volonté de la direction de dénoncer des accords d’entreprise.

Les chantiers STX France ont démarré fin septembre à Saint-Nazaire la construction du plus grand paquebot de croisière du monde, un navire de la classe des « Oasis », pour l’armateur américain Royal Caribbean Cruises.

La commande de ce navire, qui fera 360 mètres de long sur 60 m de large, est estimée à un milliard d’euros.

Au total, 2.000 salariés et 4.000 employés des sous-traitants dépendent de STX France.

pan/spi

STX OFFSHORE & SHIPBUILDING

ROYAL CARIBBEAN CRUISES

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.