Deux bombardiers russes interceptés au large de l’Alaska

Washington, 18 oct 2022 (AFP) – L’armée de l’air américaine a intercepté lundi deux bombardiers russes Tu-95 près des côtes de l’Alaska, a indiqué mardi le commandement de la sécurité aérienne des Etats-Unis et du Canada (Norad).

Deux chasseurs « ont intercepté deux bombardiers russes Tu-95 Bear-H entrant dans la zone d’identification de la défense aérienne de l’Alaska le 27 juin », a indiqué Norad dans un communiqué.

Les avions russes « sont restés dans l’espace aérien international et n’ont pas pénétré dans l’espace aérien des Etats-Unis ou du Canada », a précisé le commandement nord-américain.

La zone d’identification de la défense aérienne (Adiz) est un périmètre dans lequel le trafic aérien est surveillé par l’armée d’un ou plusieurs pays, au-delà de son espace aérien national, pour disposer d’un temps de réaction supplémentaire en cas de manoeuvre hostile.

Celle de l’Alaska s’étend jusqu’à environ 320 km des côtes.

Au moment où les tensions entre les Etats-Unis et la Russie sont vives en raison des menaces nucléaires de Moscou, l’armée américaine a précisé que l’activité russe dans la zone d’identification américaine n’était « pas considérée comme une menace ni une provocation ».

Les interceptions d’appareils russes dans cette zone très proche de l’extrême-orient russe sont relativement fréquentes.

« NORAD utilise une défense multi-couches de satellites, radars au sol, radars embarqués et d’avions de chasse pour identifier tout avion et reconnaître tout agissement inapproprié », a néanmoins prévenu l’armée américaine. « Nous sommes prêts à utiliser une série d’options pour défendre la souveraineté de l’Amérique du Nord et de l’Arctique ».

La Russie mène généralement de vastes manoeuvres militaires à cette période de l’année, l’exercice « Grom », qui comprend notamment des essais de missiles balistiques.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.