Deux militaires américains soupçonnés d’avoir espionné pour la Chine

Los Angeles, 3 août 2023 (AFP) – Deux membres de la marine américaine travaillant en Californie sont soupçonnés d’avoir transmis des renseignements sensibles à la Chine, a annoncé jeudi le ministère de la Justice.

Les deux hommes ont été récemment arrêtés et inculpés pour avoir envoyé à des espions chinois des photos, vidéos et documents contenant des données critiques sur l’organisation de l’armée américaine, selon un communiqué.

« Ces arrestations nous rappellent les efforts incessants et agressifs déployés par la République populaire de Chine pour saper notre démocratie et menacer ceux qui la défendent », a réagi la directrice adjointe de la division du contre-espionnage du FBI, Suzanne Turner, citée dans le communiqué.

Les informations transmises sont « susceptibles de compromettre gravement la sécurité nationale des États-Unis », a-t-elle insisté.

Le premier suspect, Jinchao Wei, a été arrêté mercredi sur la base navale de San Diego, où il travaillait.

Il était machiniste sur le navire d’assaut U.S.S. Essex et est soupçonné d’avoir collaboré avec un agent chinois depuis février 2022, pour lui transmettre des informations concernant le fonctionnement, la sécurité et l’armement de ce vaisseau amphibie.

Le soldat de 22 ans a reçu plusieurs milliers de dollars en échange de ces renseignements sensibles, qu’il envoyait par communications cryptées, selon l’accusation. Il encourt une peine d’emprisonnement à perpétuité.

Le deuxième marin inculpé, Wenheng Zhao, travaillait sur la base navale du comté de Ventura, au nord de Los Angeles.

Ce militaire de 26 ans est soupçonné d’avoir transmis des informations sensibles à un espion chinois se faisant passer pour un chercheur dans le domaine de l’économie maritime, entre août 2021 et mai 2023.

L’espion lui aurait remis près de 15.000 dollars, contre des informations détaillées sur un exercice de grande ampleur de la marine américaine dans la région Asie-Pacifique, et contre les schémas électriques et les plans d’un système radar installé sur une base de l’île d’Okinawa, au Japon.

En cas de condamnation, le soldat risque jusqu’à 20 ans d’emprisonnement, selon l’accusation.

Les Etats-Unis et la Chine se livrent une compétition féroce mais tentent de renouer le dialogue, après des mois de tensions. Washington a ainsi indiqué mardi que le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi a été invité à se rendre aux Etats-Unis pour des réunions de haut niveau.

A l’été 2022, la visite à Taïwan de l’ex-présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, avait suscité l’ire de Pékin et alimenté les tensions dans la région Asie-Pacifique, théâtre de rivalités entre les deux géants.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.