Éliminer la faim d’ici 2030: un objectif compromis un peu plus par la pandémie

Paris, 5 juil 2021 (AFP) – Éradiquer la faim d’ici 2030, un des objectifs du Millénaire fixé par l’ONU, sera difficilement tenable, d’autant plus que la pandémie a aggravé la sous-alimentation, selon un rapport conjoint de l’agence des Nations Unies pour l’Alimentation (FAO) et de l’OCDE diffusé lundi.

Si le secteur de l’agriculture et de l’alimentation a globalement mieux résisté que d’autres secteurs de l’économie à la pandémie de Covid-19, « l’effet combiné des pertes de revenus et de l’inflation des prix à la consommation des denrées alimentaires a rendu plus difficile l’accès à une alimentation saine pour de nombreuses personnes », note ce rapport sur les perspectives agricoles.

Les obstacles pour atteindre cet objectif diffèrent selon les pays: d’après les projections de ce rapport, « la disponibilité alimentaire mondiale moyenne par personne augmentera de 4% au cours des dix prochaines années, se hissant juste au-dessus de 3.025 kcal/jour en 2030 ».

Une progression qui sera le fait essentiellement des pays à revenu intermédiaire, « alors que le régime alimentaire restera en grande partie inchangée dans les pays à faible revenu »: en Afrique subsaharienne, où 224,3 millions de personnes souffraient de malnutrition au cours de la période 2017-19, « la disponibilité alimentaire par habitant ne devrait augmenter que de 2,5% durant la décennie à venir et s’établir à 2.500 kcal/jour en 2030 », soulignent les deux organismes.

Concernant la consommation par habitant de protéines animales, elle devrait « se stabiliser » dans les pays riches, où les consommateurs remplaceront de plus en plus la viande rouge par la volaille et les produits laitiers, notamment pour des questions environnementales.

Dans les pays à revenu intermédiaire, en revanche, la demande pour les produits de l’élevage et de la pêche va rester forte, et « la disponibilité en protéines animales par habitant augmentera de 11%, réduisant l’écart de consommation avec les pays à revenu élevé de 4%, à 30 grammes/personne/jour en 2030 ».

D’après les projections contenues présentées dans ce rapport, la production agricole mondiale va progresser de 1,4% par an au cours de la décennie à venir, surtout du fait des économies émergentes et des pays à faible revenu.

Concernant les prix des denrées agricoles et alimentaires, qui ont flambé depuis le second semestre 2020, alimentés notamment par une forte demande d’aliments pour animaux en Chine, une « correction » est attendue « dans les premières années de la période couverte » par ce rapport (2021-2030).

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.