Etats-Unis: un pont de Baltimore s’effondre, percuté par un navire

Baltimore (États-Unis), 26 mars 2024 (AFP) – Un important pont autoroutier de Baltimore, sur la côte est des Etats-Unis, s’est effondré tôt mardi matin après avoir été percuté par un porte-conteneurs, entraînant des véhicules et des personnes dans sa chute.

Les secours recherchent au moins sept personnes dans l’eau et sous l’eau autour de l’immense structure métallique tordue, dans un déploiement spectaculaire de moyens incluant des drones, hélicoptères et plongeurs.

« Notre sonar a détecté la présence de véhicules submergés dans l’eau », a déclaré James Wallace, le chef des pompiers de la ville. « Je n’en ai pas encore le nombre », a-t-il ajouté.

Des images de vidéosurveillance montrent ce qui semble être un porte-conteneurs heurtant un pilier du pont Francis Scott Key, le faisant tomber dans la rivière avec une grande partie de la structure métallique de l’ouvrage.

On aperçoit des lumières qui semblent être celles de véhicules sur le pont, avant qu’il ne se déforme et tombe par morceaux, vers 01H30 heure locale (05H30 GMT).

« On a été réveillé par une espèce de tremblement de terre et un long fracas retentissant », a relaté un riverain, dont les fenêtres donnent sur le pont, cité par CNN.

Parmi les victimes potentielles figurent des ouvriers qui travaillaient sur l’ouvrage, qui enjambe l’embouchure de la rivière Patapsco.

« Il n’y a absolument aucune indication qu’il s’agisse d’un acte terroriste, que ce soit un acte délibéré », a déclaré Richard Worley, chef de la police de Baltimore.

– Axe routier crucial –

Le pont à quatre voies est long de 2,6 km, au sud-ouest de Baltimore, grande ville industrielle et portuaire américaine, dans l’Etat du Maryland, à environ 60 kilomètres au nord-est de Washington.

Il s’agit d’un axe nord/sud crucial pour les transports et l’économie de la côte est des Etats-Unis. Il porte le nom d’un enfant du pays, Francis Scott Key, qui a écrit les paroles de l’hymne national américain, The Star-Spangled Banner.

Tous les accès au pont étaient bloqués par un important déploiement de forces de police, a constaté un journaliste de l’AFP sur place.

Le gouverneur de l’Etat américain du Maryland a décrété l’état d’urgence. « Nous travaillons avec une équipe de plusieurs agences pour déployer rapidement les ressources fédérales de l’administration Biden », a précisé le gouverneur Wes Moore sur le réseau X.

Le site de suivi du trafic maritime MarineTraffic a montré un porte-conteneurs battant pavillon de Singapour nommé Dali à l’arrêt sous le pont tôt mardi.

Le géant danois du transport maritime Maersk a confirmé avoir affrété le navire, exploité par la société maritime Synergy Group.

« Nous sommes horrifiés par ce qui est arrivé à Baltimore et nous adressons nos pensées aux personnes touchées », a écrit Maersk dans un communiqué.

Les gestionnaires du navire battant pavillon singapourien ont déclaré mardi qu’il n’y avait pas de blessés parmi les membres de l’équipage. « Tous les membres de l’équipage, y compris les deux pilotes, ont été retrouvés et aucun blessé n’est à déplorer », a écrit Synergy Marine Group sur son site internet.

Le maire de Baltimore a évoqué « une tragédie inconcevable ». « Il nous faut penser aux familles et aux personnes touchées, aux gens que nous devons rechercher, pour l’instant nous nous concentrons là-dessus », a ajouté Brandon Scott dans une conférence de presse.

bur-seb/eml

X

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.