Grèce: nouvelle agression d’un journaliste

Athènes, 30 août 2023 (AFP) – Le gouvernement grec a condamné mercredi « l’agression » d’un journaliste connu, un incident qui intervient quatre jours après une attaque similaire contre un journaliste d’investigation sur l’île d’Eubée.

Selon la plainte déposée par le journaliste, un armateur grec accompagné de deux hommes de main s’est approché de lui et l’a frappé au visage et à la tête avant de menacer de le tuer.

« Nous condamnons sans équivoque l’agression dont a été victime hier (mardi) le journaliste Giorgos Papachristos et qui lui a causé des blessures », a déclaré le porte-parole du gouvernement Pavlos Marinakis.

« La justice jugera l’affaire », « la liberté de la presse est un principe fondamental de notre démocratie », a-t-il ajouté.

L’agression de Giorgos Papachristos, éditorialiste et conseiller du quotidien Ta Nea (centre), a eu lieu mardi soir dans le stade olympique d’Athènes à la mi-temps du match de foot entre Panathinaïkos (Grèce) et Braga (Portugal) pour la qualification à la Ligue des champions.

Samedi, Kostas Vaxevanis, directeur de la publication de l’hebdomadaire d’investigation Documento et très critique du gouvernement conservateur de Kyriakos Mitsotakis, avait également dit avoir été agressé par un autre armateur dans une station balnéaire de l’île d’Eubée, près d’Athènes, alors qu’il dînait avec sa famille.

Kostas Vaxevanis est surtout connu pour avoir publié en pleine crise financière de son pays en 2012, la liste des Grecs détenant des comptes en Suisse, souvent appelée « liste Lagarde ».

Christine Lagarde était à l’époque cheffe du Fonds monétaire international (FMI), l’un des créanciers de la Grèce, artisans de l’austérité stricte imposées alors au pays endetté.

Le syndicat des rédacteurs d’Athènes ESIEA, a condamné les attaques contre ces deux journalistes, et relevé que le nom de l’armateur qui avait agressé Kostas Vaxevanis figurait sur « la liste Lagarde ».

Dénonçant les atteintes « à la liberté de la presse », le principal parti d’opposition, la gauche Syriza, a déploré que le gouvernement de droite n’ait condamné que l’attaque contre Giorgos Papachristos et pas celle contre Kostas Vaxevanis.

« Malheureusement, pour le gouvernement de la Nouvelle Démocratie (parti conservateur au pouvoir) tous les cas de violence contre les journalistes ne se valent pas », a ajouté Syriza.

Classée pire pays d’Europe en matière de la liberté de la presse par l’ONG Reporters sans frontières (RSF), la Grèce est critiquée pour la multiplication des atteintes à la liberté des médias ces dernières années.

« RSF condamne cette agression brutale et exhorte les autorités à poursuivre rapidement l’auteur des faits », a indiqué mardi soir l’organisation sur X (anciennement Twitter).

La semaine dernière Pavol Szalai, directeur des RSF en Europe et les Balkans avait condamné l’attaque contre Kostas Vaxevanis sur le site d’information Euractiv.

Il avait demandé à « tous les partis politiques grecs de la condamner » et souligné qu’il s’agissait alors de la deuxième attaque « à moins d’un mois ».

Le journaliste Lefteris Charalambopoulos avait reçu un appel téléphonique menaçant après avoir critiqué un célèbre club de football grec dans un article.

« Il est très grave que des personnes puissantes se sentent autorisées à menacer des journalistes en toute impunité. Les hommes politiques et la justice grecs doivent faire comprendre que, dans un pays démocratique, cette situation est totalement inacceptable », avait affirmé Pavol Szalai.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.