La frégate argentine quitte le port ghanéen où elle était retenue

Un délégation ghanéenne était à quai, dans le port de Tema, pour assister au départ du Libertad, qui a largué les amarres vers 16H30 GMT. Une centaine de marins envoyés par Buenos Aires pour ramener la frégate en Argentine avaient atterri à Accra plus tôt mercredi.

Le porte-parole du port, Lawrence Atumbine, a dit à l’AFP que le bateau-école avait passé une partie de la journée de mercredi à faire le plein de carburant et des réserves pour préparer sa traversée transatlantique.

Le trois mâts argentin était retenu par les autorités ghanéennes suite à une plainte du fonds d’investissement NML Capital Limited qui réclame à Buenos Aires plus de 370 millions de dollars (283 millions d’euros).

Le Tribunal international du droit de la mer, qui siège à Hambourg (Allemagne), a décidé samedi que les autorités du Ghana devaient libérer “immédiatement et sans condition” la frégate.

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE