L’Australie veut bâtir sa plus grande marine depuis la Deuxième Guerre mondiale

Sydney, 20 fév 2024 (AFP) – L’Australie a présenté mardi un plan pour renforcer sa marine à un niveau jamais atteint depuis la Deuxième Guerre mondiale et plus que doubler le nombre de ses principaux navires de combat pendant la prochaine décennie dans le contexte de la course aux armements en Asie-Pacifique.

En vertu de ce plan, Canberra accroîtra de plus de 6,5 milliards d’euros ses dépenses en matière de défense, et disposera de 26 grands navires de combat de surface, contre 11 à l’heure actuelle.

« C’est la plus grande flotte dont nous disposerons depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale », a déclaré le ministre australien de la Défense Richard Marles.

« La marine royale australienne doit être capable d’assurer la sûreté et la sécurité de nos routes maritimes (…) étant donné qu’elles sont essentielles à notre mode de vie et notre prospérité », a-t-il ajouté.

L’Australie va construire six frégates de classe Hunter, 11 frégates polyvalentes et six navires de combat de surface de pointe capables d’opérer sans équipage.

Plusieurs bâtiments seront armés de missiles Tomahawk capables de mener des frappes de longue portée et en profondeur à l’intérieur d’un territoire ennemi – un instrument important de dissuasion.

L’annonce survient après une augmentation massive de la puissance de feu de la Chine et de la Russie, et dans un contexte de confrontation croissante entre les alliés de Washington et des gouvernements autoritaires. L’Australie, qui a formé avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni l’alliance militaire Aukus, cherche notamment à contrecarrer l’influence de la Chine dans le Pacifique-Sud.

Ce plan doit voir l’Australie accroître ses dépenses en matière de défense à 2,4% de son produit intérieur brut (PIB), au-delà de la cible de 2% fixée par ses alliés de l’OTAN.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.