Les dockers des ports de l’Ouest canadien votent en faveur d’un accord salarial

Ottawa, 5 août 2023 (AFP) – Les dockers des ports de la côte ouest du Canada ont voté majoritairement en faveur d’un nouveau projet d’accord salarial, après deux mois d’incertitudes et une dizaine de jours de grève menée début juillet aux conséquences économiques majeures.

Dans un communiqué publié vendredi soir, le Syndicat international des débardeurs et magasiniers du Canada (ILWUC) déclare que près de 75% de ses membres ont voté en faveur de la ratification de cet accord « après cinq semaines d’instabilité du travail des ports de la Colombie-Britannique ».

Plus de 7.000 chargeurs de terminaux et 49 employeurs répartis dans 30 ports s’étaient mis en grève le 1er juillet, après des mois de négociations infructueuses.

Le conflit a paralysé les industrie à travers le Canada, perturbant les échanges commerciaux à hauteur de 10 milliards de dollars canadiens (6,8 milliards d’euros).

La sous-traitance, l’automatisation des ports et le coût de la vie étaient les principaux motifs de l’action collective portée par le syndicat.

Aucun détail sur les termes de l’accord n’a été publié, mais le syndicat a déclaré qu’il comprenait des augmentations salariales, des avantages sociaux, des formations, ainsi que des mesures apportant « certitude et stabilité » aux travailleurs.

Les ministres du Travail, Seamus O’Regan et des Transports Pablo Rodriguez ont salué dans un communiqué commun ce vote de « bonnes nouvelles pour l’employeur, le syndicat et les innombrables travailleurs et entreprises à l’échelle du Canada qui dépendent de nos ports en Colombie-Britannique ».

Ils ont souligné les « graves perturbations » au sein des chaînes d’approvisionnement causées par les fermetures des ports et ont déclaré avoir ordonné une analyse du conflit de travail afin d’assurer la stabilité du commerce et de la chaîne d’approvisionnement à l’avenir.

Les deux ministres ont déclaré qu’ils n’avaient pas l’intention de se prononcer sur la ratification.

Mi-juillet, l’équipe de négociation du syndicat avait approuvé un accord de principe pour mettre fin à la grève, finalement rejeté par les dirigeants syndicaux, ce qui avait relancé la grève.

Chaque jour, des marchandises cruciales aux exportations (charbon, blé, colza, produits alimentaires…) et aux importations (vêtements, produits pétroliers, voitures et pièces automobiles…) transitent par ces ports.

A lui seul, celui de Vancouver permet le commerce d’environ 305 milliards de dollars canadiens (207 milliards d’euros) de marchandises chaque année et contribue au PIB canadien à hauteur de 11,9 milliards de dollars canadiens (8 milliards d’euros).

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.