Les îles du Ponant fêtent leur insularité à partir de vendredi

« C’est la seule manifestation au niveau des îles du Ponant qui permet de rassembler les populations de toutes les îles », a expliqué à l’AFP Norbert Naudin, maire de Sauzon (Belle-Île, Morbihan), mais également président de l’association du Festival des Iles du Ponant (AIP), soulignant que pendant longtemps seuls les élus des différentes îles avaient l’habitude de se rencontrer.

Depuis 1971, les îles de la Manche et de l’Atlantique sont réunies au sein de l’AIP. Ces quinze îles, qui vont de l’archipel de Chausey (Manche) à l’île d’Aix (Charente Maritime), ont la particularité d’être habitées à l’année et de ne pas être reliées au continent, que ce soit par un pont ou une route submersible.

Le festival, organisé pour la première en 2011 à l’Ile-d’Yeu (Vendée), propose de nombreuses animations gratuites jusqu’à dimanche, entre concerts, expositions, courses de godille, marché de producteurs, sorties nature et projections cinématographiques.

Mais l’événement propose également des débats et échanges sur les problématiques insulaires, comme les transports maritimes, les énergies renouvelables, la pression foncière, le maintien des activités économiques et du lien social, la préservation de l’environnement et le tourisme durable.

Quatre débats sont notamment prévus : sur le rôle des femmes dans les îles, la spéculation foncière, la tradition et l’emploi maritime et les pratiques et politiques culturelles.

Il s’agit d’échanger sur « ce qui se fait, mais aussi sur ce qui pourrait être fait en plus et en mieux », a souligné le maire de Sauzon.

Les îles du Ponant participent au festival en envoyant chacune une délégation, soit au total quelque 1.500 personnes, correspondant à 10% de la population totale des quinze îles, selon Jean-Benoît Beven, chargé de l’organisation du festival, où sont attendues quelque 3.000 personnes.

L’événement se tiendra à guichets fermés, malgré le rajout de plusieurs rotations maritimes, ont annoncé mardi les organisateurs.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.