L’Ukraine annonce la saisie d’un navire accusé d’avoir transporté des céréales depuis la Crimée occupée

Kiev (Ukraine), 11 juil 2024 (AFP) – Les autorités ukrainiennes ont annoncé jeudi la saisie d’un cargo battant pavillon camerounais qu’elles accusent d’avoir transporté des céréales en provenance de Crimée occupée par la Russie, une opération rare illustrant les enjeux maritimes du conflit.

A deux reprises au moins, le navire, le Usko MFU, est entré dans le port de Sébastopol, principal port de cette péninsule ukrainienne, après avoir désactivé son système AIS permettant de la suivre, selon le bureau du procureur général d’Ukraine.

Au moins la première fois, en novembre 2023, le navire était reparti chargé de 3.000 tonnes de produits agricoles pour le compte d’une entreprise turque, a-t-il ajouté.

« Fin mai 2024, le navire est entré dans le port de Sébastopol pour la seconde fois (…), où il a déchargé des marchandises en provenance de Turquie. Puis il a quitté le port, indiquant comme destination Istanbul. Toutefois, après avoir réactivé son AIS, le 2 juillet, le navire est entré dans un port de Moldavie », a détaillé le bureau du procureur.

Il a fini par être arraisonné en « passant dans les eaux du port (ukrainien) de Reni », sur le Danube, selon la même source.

Le capitaine azerbaïdjanais est accusé d’avoir enfreint la loi ukrainienne qui prohibe d’entrer ou de sortir des territoires ukrainiens occupés par la Russie, dont la Crimée.

Les services de sécurité ukrainiens ont précisé par ailleurs que douze autres membres d’équipages non ukrainiens étaient à bord.

D’après le média Lloydlist sur le transport maritime, le navire a été arraisonné alors qu’il se trouvait dans les eaux roumaines du Danube et se dirigeait vers la mer Noire. Il est actuellement chargé d’orge à destination du port de Souda en Grèce.

Le site de suivi des navires MarineTraffic indique que l’Usko a été le 7 juillet à l’ancre sur le Danube.

Le transport des céréales récoltées sur les territoires de l’Ukraine, sous contrôle de Kiev ou de la Russie, a été un des points cruciaux du début de conflit car elles sont essentielles pour l’alimentation de très nombreux pays dans le monde.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.