Pêche post-Brexit: Le Pen veut conditionner l’obtention des licences à la coopération migratoire

Paris, 7 oct 2021 (AFP) – Marine Le Pen a proposé jeudi, pour « faire réellement pression sur le Royaume-uni » de conditionner l’obtention des licences de pêche à « la fourniture de l’électricité française dont dépendent les Anglais » et à « notre coopération dans la gestion des migrants ».

La candidate du RN à la présidentielle affirme dans un communiqué avoir écrit sur ce sujet aux présidents des comités régionaux des pêches de Bretagne, Normandie et Hauts-de France.

Marine Le Pen propose « de faire réellement pression sur le Royaume-Uni en obtenant l’ensemble des licences de pêche en échange de l’accès à notre marché, de la fourniture de l’électricité française dont dépendent les Anglais ainsi que sur notre coopération dans la gestion des migrants ».

Emmanuel Macron « a encore échoué à obtenir de Londres et des îles anglo-normandes les licences demandées par les pêcheurs français », déplore la candidate du Rassemblement national, en reprochant au chef de l’Etat d’avoir « voulu punir les Britanniques pour le Brexit plutôt que d’établir des relations bilatérales bénéfiques ».

L’accord post-Brexit, conclu in extremis à la fin de l’année dernière entre Londres et Bruxelles, prévoit que les pêcheurs européens puissent continuer à travailler dans certaines eaux britanniques à condition d’obtenir une licence, accordée s’ils peuvent prouver qu’ils y pêchaient auparavant.

L’île anglo-normande de Jersey a annoncé le 29 septembre l’octroi de 64 licences définitives à des bateaux français (contre 169 demandées par Paris).

La France a haussé le ton mardi, le Premier ministre Jean Castex réclamant l’appui « plus ferme » de Bruxelles et menaçant de remettre en cause les coopérations bilatérales avec le Royaume-Uni.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.