Peter O’Toole, interprète de Lawrence d’Arabie, est mort (agent)

« Il fut unique dans le meilleur sens du terme et un géant dans son domaine », a ajouté M. Kenis.

Nommé huit fois aux Oscars, les principales récompenses du cinéma américain, Peter O’Toole a finalement obtenu en 2003 un Oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

Le président irlandais Michael D. Higgins a fait part de sa « grande tristesse » à l’annonce de sa mort.

« L’Irlande et le monde ont perdu l’un des géants du cinéma et du théâtre », a-t-il écrit dans un communiqué.

Fils d’un bookmaker irlandais, Peter O’Toole est né 1932 et a été élevé dans le nord de l’Angleterre.

Après avoir brièvement été journaliste et radio dans la Royal Navy, il a étudié à la prestigieuse Royal Academy of Dramatic Art, aux côtés d’Albert Finney, d’Alan Bates et de Richard Harris, eux aussi de futures stars.

Après s’être fait un nom au théâtre, son immense renommée internationale est née avec l’épopée cinématographique Lawrence d’Arabie de David Lean.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.