Plus de 250 migrants, en majorité africains, interceptés au large du Maroc

Rabat, 12 juil 2022 (AFP) – La marine marocaine a intercepté entre samedi et mardi 257 migrants se trouvant “à bord d’embarcations de fortune, de kayaks et même à la nage” en Méditerranée et dans l’Atlantique, selon une source militaire citée par l’agence MAP.

“Des gardes-côtes de la marine royale, en patrouille maritime en Méditerranée et dans l’Atlantique, ont porté secours, du 9 au 12 juillet, à 257 candidats à la migration irrégulière, ayant tenté une traversée périlleuse à bord d’embarcations de fortune, de kayaks et même à la nage”, a précisé la même source.

Parmi ces migrants, figurent une majorité d’Africains — dont des femmes et des enfants — ainsi qu’un Afghan et un Yéménite.

Ils ont été acheminés “sains et saufs” à terre après avoir reçu les soins nécessaires, a ajouté la source militaire.

Ces opérations de sauvetage surviennent deux semaines après la tentative de passage en force de près de 2.000 migrants dans l’enclave espagnole de Melilla le 24 juin.

Ce drame migratoire avait fait 23 morts parmi les clandestins, majoritairement d’origine soudanaise, selon les autorités marocaines, au moins 37, selon certaines ONG.

Ce bilan humain est le plus lourd enregistré à ce jour aux frontières entre le Maroc et les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, seules frontières de l’Union européenne sur le continent africain.

Plus de 40.000 migrants, partis pour la plupart du Maroc, sont arrivés en Espagne en 2021 par voie maritime, selon le ministère de l’Intérieur espagnol.

Sur les cinq premiers mois de 2022, les arrivées ont augmenté de 12% par rapport à 2021 mais la normalisation récente des relations diplomatiques avec le Maroc a entraîné une diminution ces dernières semaines.